Actualités

Les maraîchers de Rose-Hill dans la tourmente

La décision du nouvel emplacement doit prendre en considération un lieu fréquenté par des personnes et non dans un endroit retiré. Message fort des maraîchers de Rose-Hill et des marchands de l’Arab Town et de la foire Da Patten. Ils enverront une pétition au Premier ministre et au ministre des Infrastructures publiques.

L’emplacement du nouveau bazar inquiète les maraîchers de Rose-Hill. Le lieu n’a pas encore été choisi. Ces derniers craignent de subir le même sort que les marchands de l’Arab Town et de la foire Da Patten de Rose-Hill. Ils se sont tous rencontrés mercredi à Rose-Hill pour évoquer leur triste sort et trouver une solution.

Les marchands de la foire Da Patten et de l’Arab Town déplorent une baisse au niveau de leur clientèle. Fazila Ghoorahoo de la foire Da Patten explique que c’est difficile de travailler dans de telles conditions. Elle souhaite que les maraîchers de Rose-Hill ne connaissent pas le même sort si le nouvel emplacement du bazar se trouve dans un endroit retiré. « Nous demandons aux maraîchers de ne pas faire cette erreur. Si vous ne faites pas attention, vous vivrez dans la misère. Ces personnes ont défiguré notre ville », se lamente-t-elle..  

Pour faire entendre leurs doléances, une pétition a ainsi été signée. Elle sera envoyée au Premier ministre, Pravind Jugnauth, et au ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha.

Sollicité, Ken Fong, le maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, tient à rassurer les maraîchers que « la mairie n’a pas encore décidé de l’emplacement du nouveau bazar. Toutes les démarches se feront dans l’intérêt des maraîchers », a-t-il précisé.