Xplik ou K

Les maisons en amiante attendent d’être démolies depuis 25 ans

Photo d’illustration

Son utilisation est interdite depuis plus d’une quinzaine d’années, mais l’amiante est toujours présente dans bon nombre de maisons. Nous avons rencontré plusieurs familles des régions Ouest et Sud. Nous avons vu leurs demeures qui tombent en lambeaux. Nous avons senti leur détresse presque palpable…

À Case-Noyale, la maison de Marie-Rose Jean-Paul date de plus de 40 ans. «˛Des années après la construction, on a découvert que les cloisons contenaient de l’amiante, confie-t-elle. Les autorités ont promis d’y remédier, mais ce n’est que des promesses en l’air, car rien n’a été enclenché jusqu’ici. Les panneaux de la maison tombent en ruines et, lors de grosses averses, ils se transforment en passoire. »

Idem pour Sahadev Goolab, de Résidence EDC à Rivière-des-Galets, qui y vit avec son fils handicapé. Nous constatons de visu que sa demeure est dans un piteux état et que la toiture commence à s’effondrer. « Lorsqu’il pleut, l’eau s’infiltre dans les trous causés par l’air salin et les panneaux en amiante tombent régulièrement. »

Emilie Saramandif est mère d’un jeune fils. «Selon un communiqué paru dans la presse, les autorités concernées devaient démolir les maisons en amiante, dit-elle. Il y a quelque temps de cela, mes beaux-parents et moi, nous avons rencontré des responsables afin d’obtenir de l’aide pour avoir une petite maison en tôle avant la démolition de notre toit. »