Economie

Les gros chantiers routiers : une course contre la montre

Le réseau routier est en ébullition. Des travaux d’envergure ont lieu à travers le pays, causant pas mal d’inconvénients aux usagers. Mais les citoyens se réconfortent à l’idée que la patience ne sera pas vaine, car l’objectif des travaux est de réduire les congestions routières quotidiennes. 

De gros projets de développements routiers ont lieu à travers le pays en ce moment. Le Road Decongestion Programme, lancé il y a plus de dix ans, se poursuit, avec divers projets d’envergure qui, avec l’intégration du Metro Express, vont transformer le paysage routier de Maurice.  En parallèle avec la construction de routes, il y a aussi la réfection des routes existantes, notamment le réasphaltage, l’amélioration de drains et trottoirs, entre autres.

Ces divers chantiers ont un impact considérable sur l’économie, la création d’emploi et les opportunités. Mais la demande croissante pour les matériaux de construction a aussi fait grimper les prix. Selon le dernier ‘Consumer Price Index’, l’indice des prix a augmenté de 0,3 point du premier au deuxième trimestre de 2018.  La croissance dans le secteur de la construction est estimée à 9,5 % cette année. 
Le nombre de poids lourds sur nos routes a aussi accusé une hausse, de 14 243 en 2014 à 15 234 au 
30 juin dernier.

route a riche terre
Divers chantiers sont en cours.

L’intégration du Metro Express va transformer le paysage routier de l’île Maurice

Radier St-Martin à Bel-Ombre

Ce projet consiste en la réhabilitation du radier St-Martin à Bel Ombre.

  •  Coût : Rs 75,5 millions
  •  Début des travaux : 24 juillet 2017
  •  Fin des travaux : 16 octobre 2018
  •  Contracteur : Gamma Construction 

Réfection des routes

Les usagers de la route l’ont constaté : plusieurs routes de l’île sont en train d’être réasphaltées. La Road Development Authority a alloué plusieurs contrats en vertu du ‘Framework Agreement 2017-2020’. Les principaux projets, dont certains sont déjà terminés :

  •  Route Montagne-Blanche à Bel-Air au coût de Rs 14 millions
  •  Route Quartier Militaire/St-Pierre au coût de Rs 9 millions
  •  Construction de drains à Route Bois-Chéri, Moka, au coût de Rs 13 millions
  •  Route de St-Pierre à Réduit au coût de Rs 13,9 millions
  •  Beau-Plan à SSRNH au coût de Rs 8,7 millions
  •  Route Rivière-Noire/Savanne au coût de Rs 12,9 millions
  •  Trou-d’Eau-Douce à Palmar au coût de Rs  8,9 millions

Metro Express: projet-phare

La pression se fait sentir sur le chantier du futur métro léger. Le premier métro doit démarrer en septembre 2019 et le projet complet doit être achevé en septembre 2021. D’une longueur de 26 km, le tracé de Curepipe à la Place de l’immigration, Port-Louis, comprendra 19 stations. Ce projet inclut aussi la construction de plusieurs ponts, viaducs, l’installation de systèmes informatiques et de gestion de passagers, entre autres.

  •  Coût : Rs 18,8 milliards (dont 50 % est un don du gouvernement indien et le reste une ligne de crédit à un taux d’intérêt de 1,6 %)
  •  Début des travaux : janvier 2018
  •  Achèvement des travaux : septembre 2019 (1re  phase) et septembre 2021 (2e phase)
  •  Contracteur : Larsen & Toubro

A1/M1 Link Road

Ce projet vise à décongestionner la région de Grande-Rivière Nord-Ouest en créant une bretelle reliant Coromandel à l’autoroute M1 à la hauteur de Sorèze. Cette route sera aussi connectée à la Ring Road. Cette route soulagera la pression sur l’actuelle bretelle connectant Pailles et GRNO.

  •  Début des travaux : 6 avril 2018
  •  Fin des travaux : novembre 2020
  •  Coût du projet: Rs 2,6 milliards
  •  Contracteur : Joint venture Transinvest/GCC Bouygues

Fly-over Decaen

L’auto-pont en construction près du rond-point du Caudan vise à offrir un autre accès au sud de Port-Louis, en évitant la Place d’Armes. Cette route cadre également avec le nouvel aménagement de la Place Victoria. Les travaux avancent à grands pas et l’auto-pont sera prêt vers la mi-décembre.

  •  Contrat alloué le 4 septembre 2017
  •  Début des travaux : novembre 2017
  •  Fin des travaux : décembre 2018
  •  Coût du projet : Rs 368 millions
  •  Contracteur : Transinvest

3e voie à Riche-Terre

Initialement prévue pour décembre 2018, c’est en mars 2019 que la troisième voie sur chaque côté de l’autoroute entre Jin Fei et Roche-Bois sera prête. Cette voie additionnelle, qui sera bitumée d’asphalte de couleur rouge, sera destinée aux poids lourds. Si l’objectif est de rendre le trafic plus fluide, les autorités n’ont pas encore expliqué comment les poids lourds venant de Jin Fei vont changer trois voies au rond-point de Roche-Bois pour se diriger vers le port sans incommoder le trafic sur les deux autres voies, voire causer des ralentissements après chaque virage d’un poids lourd.

  •  Contrat alloué le 4 septembre 2017
  •  Début des travaux : novembre 2017
  •  Fin des travaux : mars 2019
  •  Coût du projet : Rs 330 millions
  •  Contracteur : Gamma Construction

Autres projets

  •  St-Julien by-pass au coût de Rs 261 millions.
  •  Cap Malheureux by-pass au coût de Rs 200 millions.
  •  Route La Vigie - La Brasserie - Beaux Songes au coût de Rs 653 millions.
  •  Phases 2 et 3 de la Ring Road au coût de Rs 5 milliards.

Échangeur de Phoenix

C’est un gros projet dont on parle depuis assez longtemps et qui est finalement en chantier.  Cet échangeur assurera également une meilleure intégration avec le Metro Express.

  •  Contrat alloué le 27 février 2018
  •  Début des travaux : 30 mars 2018
  •  Durée : 958 jours
  •  Coût du projet : Rs 1,5 milliard
  •  Contracteur : Joint venture Transinvest/GCC Bouygues

Dr Das Mootanah, CEO de Metro Express : «La section critique de Rose-Hill à Port-Louis sera achevée à temps» 

Dr Das Mootanah

Le Dr Das Mootanah, Chief Executive Officer de Metro Express Limited, explique que les travaux se poursuivent de manière satisfaisante. Il est confiant que la section la plus critique, c’est-à-dire entre Port-Louis et Rose-Hill, sera complétée à temps, soit en septembre 2019. Selon lui, 21 % des travaux du projet complet (de Curepipe à Port-Louis) ont déjà été complétés et il reste encore 14 mois pour terminer le segment prioritaire (Port-Louis à Rose-Hill). L’homme fort du projet Metro Express avance qu’il y a différents types de travaux qui sont en train d’être réalisés simultanément.

« Outre les travaux de génie civil, il y a aussi l’installation de voies ferrées, les travaux de signalisation, la construction de dépôts, etc. »  L’objectif est de pouvoir achever le projet complet selon le calendrier des travaux établi. L’administration procède à des mises à jour régulières sur l’avancement des travaux pour informer le public en général, à travers son site web, le mauritiusmetroexpress.mu, mais aussi sur Facebook. À noter que la deuxième phase du projet, soit le segment Rose-Hill/Curepipe, devra être complété vers septembre 2021.