Live News

Les employés de l’usine Palmar Ltée broient du noir…

L’usine Palmar Ltée fermera-t-elle ses portes d’ici peu ? Une décision imminente est attendue pour sceller le sort de l’usine Palmar Ltée, déjà placée sous administration judiciaire.

Plusieurs réunions se sont ainsi tenues jusqu’à une heure avancée de la nuit le mercredi 20 février, et ce, afin d’étudier tous les plans possibles de sauvetage. Car, l’avenir des 1 300 employés reste toujours incertain.  

Même si les employés ont perçu leur salaire pour le mois de janvier 2019, l’usine ne peut plus honorer le paiement de ses dépenses et l’usine n’est plus aussi viable économiquement.

De plus, le respect des commandes va encore plomber lourdement les caisses de l’usine.

Des dettes qui s’élèvent à quelque Rs 600 millions

«Lorsque je vois le visage des employés de l’usine, je peux dire que je suis fatiguée moralement. Beaucoup d’entre eux m’ont confié qu’ils n’arrivent pas à fermer l’œil le soir. Certains ont des enfants qui sont scolarisés, d’autres ont des prêts à la banque…. Est-ce que nous allons recevoir (notre) salaire du mois de février, c’est la question qu’on se pose », a rapporté Sarita Ramloll, Supervisory Quality Assurance de l’usine sur les ondes Radio Plus ce jeudi après-midi 21 février.  

L’ardoise des dettes de Palmar Ltée avoisine les quelque Rs 600 millions.  Si toutes les solutions ont été analysées jusqu’alors en profondeur, le maintien des opérations semble diamétralement impossible en l’état actuel des finances de l’usine Palmar Ltée.

Ambiance morose chez les employés

Donc du côté des employés, l’ambiance est vraiment morose depuis ces dernières longues semaines.
« Nous avons travaillé dans l’usine sept ans… Nous sommes tous choqués. Nous ne savons plus quoi faire », ont confié quelques employés de l’usine à Télé Plus.

Un avenir en suspens pour l’usine Palmar Ltée ?

« Si pou fermé, rembours nou nou temps service », déclarent notamment des employés en proie aujourd’hui à des doutes sérieux sur l’avenir de leur usine.
Les employés lancent donc un appel au ministère concerné pour les aider à sortir au plus vite de cette situation.  L’avenir des 900 Mauriciens et 400 étrangers employés par l’usine reste donc totalement en suspens…

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !