Live News

Les coûts de rapatriement des dépouilles des deux Bangladais aux frais de leurs employeurs

Le syndicaliste Reaz Chuttoo

La garantie a été obtenue du ministre du Travail, sur une demande du syndicaliste Reaz Chuttoo. Les frais de rapatriement des dépouilles des deux Bangladais morts sur un chantier de construction à Grand-Gaube seront encourus par les sociétés qui les employaient.

Le syndicaliste a rencontré Soodesh Callychurn, ce mercredi, 21 octobre, à son bureau à Port-Louis.

Pour rappel, ce lundi, deux ouvriers sont morts d'une chute d’un échafaudage alors qu’ils effectuaient des travaux de crépissage.

Lors de la rencontre avec le ministre, il a aussi été question des ouvriers étrangers qui travaillent au noir.

Reaz Chuttoo en appelle à l’indulgence des autorités. « Bisiz ena enn system amnesti pou kapav geygn enn rekord kot sa bann travayer etranze la pe travay pou ki sa bane typ aksidan la pa arive ankor », a-t-il ajouté.

Selon le syndicaliste, il faut que le ministère s'assure que ces travailleurs étrangers travaillent en sécurité

 

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !