Economie

Les arrivées touristiques frôlent 1,4 million

Presque ! À 713 de touristes près, la destination mauricienne aurait atteint un nouveau palier record en 2018. Les principaux marchés européens sont en croissance. À l’opposé, l’Inde cale alors que la Chine poursuit sa chute. Sur l’année, les arrivées ont connu une amélioration de 4.3% pour passer à…1,399,287. Faisons le point sur les arrivées en nous basant sur les données de Statistics Mauritius rendues publiques le mardi 15 janvier.

Les principaux marchés en 2018

Pays Arrivées Performance (+/-)
France 285,271 4.30%
Grande-Bretagne 151,846 1.40%
La Réunion 138,439 -5.20%
Allemagne 132,815 11.70%
Afrique du Sud 128,091 14.20%
Inde 85,766 -0.60%
Chine 65,739 -9.90%
Suisse 41,084 2.10%
Italie 38,362 9.30%
Australie 20,948 -1.50%

La France demeure notre marché de référence. Sur chaque groupe de 1 000 visiteurs ayant foulé le sol mauricien l’année dernière, on retrouve 201 touristes venant de la Métropole. La Grrande-Bretagne conforte et consolide sa position de deuxième principale marché. Grâce à une meilleure connexion aérienne, deux marchés poursuivent leur progression. L’Allemagne connaît une croissance à double chiffre, cimentant sa quatrième place. L’Italie maintient le rythme. La bonne surprise vient de l’Afrique du Sud, notre premier marché régional, qui double sa croissance de l’année dernière, passant de 7% à 14.2%.

Les visiteurs par région

Arrivee

La santé de l’industrie du tourisme est tributaire de l’Europe. Cette région a contribué à hauteur de 58.9% du nombre de visiteurs. Sa croissance relative à l’année dernière est de 5.6% (supérieure à l’ensemble de l’industrie). Les données démontrent aussi que les percées tant souhaitées et attendues dans divers marchés en Asie tardent à se concrétiser pour des raisons allant de la connectivité aux exigences de la clientèle.

Les douze mois de l’année se divisent en deux saisons. La haute saison dure, traditionnellement du mois d’octobre à celui de mars (débordant des fois sur avril). Et la période d’avril à septembre se résume à des arrivées moindres. Cependant, cette notion de haute/basse saison semble se dissiper avec un nombre de touristes supérieur à 100 000 dans trois des six mois.

Comparaison des arrivées mensuelles 2017/2018

Growth

2017 124,362 105,049 110,271 111,432 96,557 78,188 112,347 100,191 96,282 130,070 121,496 155,615
2018 120,974 119841 119,841 104,967 101,138 84,345 115,881 109,471 102,849 134,052 132,126 158,043

Infographie : Salim Gunga

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !