Actualités

Les aides financières offertes par le Fonds de solidarité nationale

Ruma Sainooah-Murdan a répondu aux questions de Gilbert Bablee et Deven Anacootee. Ruma Sainooah-Murdan a répondu aux questions de Gilbert Bablee et Deven Anacootee.

Ruma Sainooah-Murdan, secrétaire du Fonds de solidarité nationale, tombant sous la tutelle du ministère de la Sécurité sociale, était l’invitée de l’émission thématique du jeudi 16 août. Elle a mis en avant les différentes responsabilités de cet organisme à Gilbert Bablee et Deven Anacootee.

Quel est le rôle du Fonds de solidarité nationale ?
Le Fonds de solidarité nationale existe depuis 1991. Tombant sous l’égide du ministère de la Sécurité sociale, cet organisme a pour objectif de donner une assistance financière aux personnes dans le besoin. Des aides sont ainsi offertes dans le domaine médical, pour des besoins d’assistance tels que les fauteuils roulants. Ce soutient s’étend aussi à l’éducation.

Différents schémas ont été mis en place pour l’allocation de ces aides financières. « Selon l’article 157 de la GRA Act, les sommes d’argent non réclamées dans les loteries ou d’autres jeux, sont injectées dans le Fonds de solidarité nationale », explique la secrétaire, Ruma Sainooah-Murdan.  Cette dernière ajoute que le fonds s’élève à une centaine de millions de roupies. « Nous déboursons environ 30 millions par an pour l’assistance financière. Le comité du Fonds de solidarité nationale est constitué d’un Chairman, qui est un représentant du ministère de la Sécurité sociale, de représentants du Prime Minister’s Office, du ministère des Finances, du Mauritius Council of Social Service (MACOSS), de la Mauritius Tax Payers Association et de Business Mauritius », indique Ruma Sainooah-Murdan.

Le comité se rencontre chaque mois. Un ou deux cas, parfois plus, sont approuvés par le comité. « En général le Fonds de solidarité nationale reçoit 4 000 demandes par an », ajoute Ruma Sainooah-Murdan. Cette aide s’étend aussi aux Rodriguais.

Comment faire une demande d’allocation financière ?

Le demandeur doit s’adresser par écrit à la secrétaire. Dans cette lettre écrite en créole, anglais ou français, il devra expliquer sa situation et préciser l’aide souhaitée. « Après cette première étape, nous prenons contact avec cette personne pour plus de documentation et nous demanderons un rapport de la Sécurité sociale », explique Ruma Sainooah-Murdan. Le temps pour cette procédure varie en fonction du cas. Il y a des cas simples et des cas plus compliqués. « En moyenne dans les six mois, la personne aura déjà sa réponse. Il faut noter que toutes les transactions se font à travers la banque », précise Ruma Sainooah-Murdan.

Demande de fauteuil roulant
« Nous payons une part de la contribution qui est d’un total de Rs  75  000. Le fauteuil roulant motorisé est un appareil très coûteux », précise Ruma Sainooah-Murdan.

Traitement À l’étranger
Le ministère de la Santé offre une assistance financière d’un montant maximum de Rs 800 000 aux patients nécessitant des traitements à l’étranger. Le Fonds de solidarité nationale peut venir en aide si le montant ne suffit pas. Par exemple, le traitement peut coûter plus que le montant attribué au patient. « Dans ce cas, le Fonds de solidarité nationale peut assister la personne avec un montant n’excédant pas Rs 200 000. Nous offrons une assistance pour les billets d’avion également. Pour les cas de transplantation, il faut la présence du patient, du donneur et éventuellement d’une troisième personne pour s’occuper d’eux. Le ministère de la Santé offre deux billets seulement. Dans ce cas, le Fonds de solidarité nationale offre un billet pour la troisième personne ».

Traitement local
Le Fonds de solidarité nationale donne des subventions pour les traitements qui ne sont pas disponibles dans le service public mais dans le privé. Exemple : les cliniques.  Dans des cas d’accidents où la personne a dû être admise pour des soins dans un établissement médical le plus proche de chez elle, le Fonds de solidarité nationale peut également offrir une assistance financière. L’aide dans ce cas s’élève à Rs 50 000.

Médicaments coûteux
Ce schéma concerne l’achat des médicaments prescrits par hôpital mais coûteux et pas disponibles à l’hôpital. Dans ce cas aussi une assistance financière ne dépassant pas Rs 50 000 peut pas être accordée à un demandeur. C’est aussi applicable s’il y a un manque de médicaments à l’hôpital et que le patient est forcé de s’approvisionner hors du service de santé public. Le patient peut faire une réclamation au Fonds de solidarité nationale. Il faut présenter le certificat médical, la prescription du docteur, le suivi du traitement et le reçu de l’achat du médicament. Avant de rembourser le patient, une vérification doit déterminer s’il y avait pénurie du médicament en question.

Patients sous dialyse et cancéreux

Les demandeurs doivent expliquer leur situation médicale et préciser l’aide souhaitée.
Les demandeurs doivent expliquer leur situation médicale et préciser l’aide souhaitée.

L’application pour ce type de demande est traitée le plus rapidement possible. Aussitôt qu’une demande est faite, elle est envoyée au comité pour qu’une décision soit prise rapidement. Le dossier peut être retardé en raison du certificat médical ou d’un changement d’adresse. Une aide ne dépassant pas Rs 15 000 sera accordée.  « Nous ne considérons pas les revenus de la personne. Nous regardons uniquement le certificat médical émis par le médecin. Tous les patients ayant contracté ces maladies sont éligibles à cette aide. Cependant, il faut savoir que l’application peut être faite une seule fois, et qu’ils bénéficieront une seule fois de cette aide financière. »

Frais universitaires
Les familles ayant des difficultés financières ont elles aussi la chance de bénéficier d’une aide financière, n’excédant pas Rs 12 000 par an, dépendant de la durée des cours. Ainsi, les bénéficiaires toucheront cette aide chaque année jusqu’à la fin de leurs études, universitaires ou si elles suivent des cours spécialisés.

Patients sous oxygène
Pour bénéficier d’une aide financière les personnes vivant sous oxygène doivent présenter le certificat médical et les reçus certifiant ces achats. Pour l’appareil, un maximum de Rs 10 000 est alloué et pour les bonbonnes le patient recevra un maximum de Rs  15  000.

Combien de fois un demandeur peut-il obtenir un soutien financier ?

Le Fonds de solidarité nationale intervient également pour venir en aide aux personnes victimes de catastrophes naturelles.
Le Fonds de solidarité nationale intervient également pour venir en aide aux personnes victimes de catastrophes naturelles.

Les patients peuvent bénéficier d’une aide financière à deux reprises s’ils en ont besoin. Une deuxième demande est acceptée pour le ‘Overseas Treatment’ par exemple puisqu’il y a un fonds maximum de Rs 200 000. Pour les couches également la demande peut être faite à deux reprises. « D’ailleurs nous recevons les mêmes personnes pour ce type de demande  », précise Ruma Sainooah-Murdan. La somme pour les couches est d’un maximum de Rs 12 000 pour les personnes ayant moins de 75 ans. « La sécurité sociale accorde déjà une aide aux personnes âgées de plus de 75 ans. Cette aide sociale est donnée en deux tranches soit, Rs 6 000 chaque 6 mois. »

Calamités naturelles
Concernant les calamités naturelles, comme les cyclones ou inondations, Ruma Sainooah-Murdan explique que le ministère de la Sécurité sociale prévoit déjà une aide aux personnes qui en ont été victimes. Cependant, elle précise que des demandeurs tombant dans la catégorie appelée ‘Destitute Category’, peuvent bénéficier d’une aide s’ils ont par exemple des enfants à leur charge. Il en est de même pour ceux dont la maison a été détruite par le feu où un minimum de Rs 6 000 est accordé à la victime.

Tragic accident scheme
Les personnes dont un proche est décédé dans des circonstances tragiques, tels que des accidents, peuvent faire une demande. Ils obtiendront une pension d’un montant n’excédant pas Rs 25 000.

Rapatriement des corps
Le Fonds de solidarité nationale finance aussi les familles pour le rapatriement des corps de leurs proches de l’étranger. Une contribution maximale de Rs  50 000 est accordée dans ce cas.

Une contribution de Rs 50 000 est accordée pour le rapatriement des corps.
Une contribution de Rs 50 000 est accordée pour le rapatriement des corps.

Ruma Sainooah-Murdan répond aux questions des auditeurs

Ruma Sainooah-Murdan

Khodabacus, de Grand-Baie :

J’ai un fils de 12 ans, il est handicapé et porte toujours des couches. Mais je n’ai aucun papier comme preuve. Que dois-je faire pour obtenir une aide auprès du Fonds de solidarité nationale ?
Il faut écrire une lettre d’application adressée au Fonds de solidarité nationale dans laquelle vous expliquerez les problèmes de l’enfant. Avec cette lettre, il faudra attacher une copie de la pièce d’identité nationale et un certificat médical qui atteste que l’enfant nécessite cette aide.

Suren, de Goodlands :

Je suis handicapé. J’ai perdu l’usage d’un œil en raison de mauvaises injections. Mon docteur m’a prescrit des injections qui ne sont pas disponibles dans les hôpitaux. Au total, ces piqures m’ont coûté Rs 90 000 et j’ai dû faire un emprunt en 2017. Ces injections n’ont pas été bénéfiques pour ma santé. Y a-t-il un moyen pour que le Fonds de solidarité nationale m’accorde une aide financière pour le remboursement de cet argent ?
Il y a au moins une année de retard pour la demande. Cependant, la demande peut toujours être acceptée après la concertation des membres du comité.

Govindaram, de La Rosa :

J’ai fait une application pour ma fille concernant une opération subie à l’île de la Réunion. J’ai déjà fait une demande il y a un an de cela. Mais, la réponse était négative.
Dans la lettre est inscrite la raison pour laquelle la demande a été rejetée. En général, c’est selon les critères établis par le Fonds de solidarité nationale.

Edwige, de Petite Rivière :

Un garçon atteint de leucémie est actuellement en traitement en Inde. L’argent attribué par le ministère de la Santé et les réserves prévues pour le traitement de l’enfant n’ont pas suffi. La famille a des reçus comme preuve. Est-ce que le Fonds de solidarité nationale peut aider dans ce cas ?
L’aide financière tombera sous les critères de l’Overseas Treatment et s’élèvera à une somme ne dépassant pas Rs 200 000. Tous les certificats médicaux et les reçus doivent être présentés pendant la soumission de l’application.

Jankee, de Belle-Rose :

J’ai déjà reçu une première allocation pour des couches pour ma belle mère. J’attends la deuxième allocation depuis juin, mais je n’ai rien reçu.
Je prendrai des renseignements avec le département des finances pour connaître les raisons de ce retard.

Coordonnées
The Administrative Secretary,
National Security Fund,
3rd Floor, Court View Building (Pope Hennessy)
21, Pope Hennessy Street,
Port Louis.
Tel: 210 8152, 211 3438
Fax: 213 1847
Tous les mercredis matin à partir de 9 h 30, le Fonds de solidarité nationale reçoit les public au Renganaden Seeneevassen Building, au rez- de-chaussée.