Actualités

Les adieux à Sanjit Teelock

Un homme de principes qui voulait faire la politique autrement. Sanjit Teelock, ancien Deputy Speaker, s’est éteint le samedi 16 mars à l’âge de 58 ans. Ses funérailles ont eu lieu, dimanche, au domicile de son fils, Inu Sarvajit Teelock, à Allée Brillant, Floréal. Il a été incinéré au cimetière Bigara à Curepipe.  

Son ex-épouse, Sundee Beedassy, d’une voix brisée, s’est exprimée. « Même si cela fait quinze ans qu’on est séparé. Mon fils Inu et moi avons voulu que ses funérailles aient eu lieu chez nous à Allée Brillant, à Floréal. »

Inu a remercié tous ceux qui sont venus les soutenir dans ce moment pénible. Il affirme que son père était une personne de principes.  Navin Ramgoolam, leader du Parti travailliste (PTr) partage cette tristesse. Pour le ministre du Transport et des Infrastructures publiques, Nando Bodha : « c’est une grande tristesse. Il est mort très jeune. C’était un passionné de politique qui en avait fait sa carrière. De plus, il est la personne qui a travaillé énormément sur la Local Government Act 2011 ».  

Dévoué

Quant à Veda Baloomoody, le député du Mouvement militant mauricien (MMM), il raconte qu’il avait rencontré Sanjit Teelock, il y a trois semaines.

Le président de la République, par intérim, Barlen Vyappory, garde de lui le souvenir d’un « très bon ami, très dévoué dans son travail ». 

« Il a eu un malaise alors qu’il animait la demi-finale des compétitions de la Public Speaking à Maurice. Il a énormément contribué pour promouvoir la langue anglaise au niveau de English Speaking Union. Partir à l’âge 58 ans, c’est très triste », ajoute-t-il.

Né le 11 février 1961, l’observateur politique et ancien Deputy Speaker Sanjit Teelock a démarré sa carrière politique en 1984 comme adjoint secrétaire général du Parti travailliste (PTr). Il est devenu maire de Curepipe en 1989. 

Il démissionna du PTr pour fonder aux côtés d’Anil Bachoo, en 1987, le Mouvement Travailliste Démocrate.