Live News

L’Entente de l’Espoir souhaite une «opposition unie pour sauver le pays»

« Nous pensons que l’opposition ‘bizin vine ene sel pou fer eleksion zeneral vini ek fer sa gouvernma-la alé pou sov sa pei la’. Ce n’est pas de savoir quel député assumera le poste de leader de l’opposition, ou encore le poste de président du Public Accounts Committee (PAC). Il s’agit avant tout du sort du pays qui est mis en avant. La survie de la démocratie de Maurice est en jeu. Me selma, bizin kozer, bizin diskite car il y a des considérations comme l’état de santé du Dr Navin Ramgoolam. Nous souhaitons qu’il y ait l’unité de toute l’opposition afin de sauver le pays », a déclaré le leader du MMM, Paul Bérenger, ce samedi. C’était lors de la conférence de presse de l’Entente de l’Espoir.

Le leader de l’opposition et du PMSD, Xavier-Luc Duval, a abondé dans le même sens. « Nous sommes à la disposition du Parti travailliste (Ptr) afin d’entamer des discussions portant sur la prochaine rentrée parlementaire. Le but est d’avoir une plus grande unité au sein de l’opposition », a-t-il dit.

Les représentants de l’Entente de l’Espoir se disent également disposés à travailler avec l’opposition extraparlementaire. « Les camarades qui peuvent aider à conscientiser la population mauricienne sont les bienvenus », dit le leader de l’opposition. Nando Bodha, le leader du Rassemblement Mauricien (RM) a, pour sa part, ajouté qu’il faut « rassembler ceux qui aiment le pays ». « J’appelle cela, les forces patriotiques. C’est-à-dire les individus qui veulent donner un coup de main afin de pousser le gouvernement vers la porte de sortie », martèle le leader du RM.

La vidéo démontrant le ministre de la Santé et du Bien-être, Kailesh Jagutpal, en train de chanter et de danser sans masque et sans distanciation sociale dans une fête privée a aussi été commentée lors de la conférence de presse. « Les actions des ministres de la Santé à travers le monde, surtout en raison de la pandémie de Covid-19, sont sous la loupe. Mais à Maurice, le ministre a été pris en flagrant délit et il reste intouchable malgré ses casseroles », déplore le leader de l’opposition. « La situation est effrayante car le ministre de la Santé sait qu’il n’y aura pas d’enquête contre lui », ajoute Paul Bérenger.

Autre sujet abordé lors de la conférence de presse : la situation économique du pays. Xavier- Luc Duval demande à la Bank of Mauritius de freiner la dépréciation de la roupie mauricienne afin que le niveau de vie des Mauriciens puisse être rétabli. « Le gouvernement est, plus que jamais, en train de jouer avec le feu. Nek pe pran milliards depi BoM », tonne le leader du MMM.

La force policière a aussi été critiquée lors de cette conférence de presse. Paul Bérenger a souligné que « la police est en train d’être utilisée comme outil par le gouvernement » en faisant référence aux arrestations faisant suite à la manifestation des habitants de Bambous-Virieux au lendemain de Noël pour toile de fond une mauvaise distribution d’eau par la CWA.

Paul Bérenger qualifie la « censure » du message du cardinal Maurice E. Piat sur la MBC le jour de Noël comme étant une « honte inacceptable vis-à-vis de l’Église catholique ». « Le comble, c’est que la MBC n’a pas cherché à présenter ses excuses », fait-il remarquer.

Roshi Bhadain est, lui, revenu sur le « complot mafieux », qui, selon lui, a été ourdi contre lui dans l’affaire du vol de bois de teck.  Le leader du Reform Party a ensuite brandi des documents selon lesquels un haut gradé de la police a été impliqué dans une affaire de ‘forgery’ à la suite d’une déclaration pour viol qui remonterait à 2013. Le haut gradé en question, dans une déclaration à Le Dimanche-L’Hebdo, affirme qu’il « n’y a jamais eu de poursuites » contre lui.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !