People

Lena Backes : première femme maître brasseur à Maurice

Lena Backes

Depuis deux mois, Lena Backes travaille pour la Flying Dodo Brewing Company, à Bagatelle. Cette Allemande est la première femme maître-brasseur à Maurice. À 23 ans, elle a déjà concocté deux nouvelles bières et songe à en développer une à partir des lentilles. 

Les cheveux de Lena Backes s’étalent comme des champs de blé sur ses épaules. Ses yeux scintillent d’un bleu clair. Elle vient tout droit de Düsseldorf, en Allemagne. Elle affiche un grand sourire quand Oscar Olsen, directeur de Flying Dodo Brewing Company, confirme qu’elle est bel et bien la première femme maître brasseur de l’île.

« Je suis fière et je me sens spéciale. Nombreux sont ceux qui pensent que maître brasseur est un métier réservé à la gent masculine. Dans un métier, il n’y a pas de genre. Chaque individu peut choisir son travail par passion et trouver sa voie », fait-elle ressortir. 

Goût sucré

Elle a 16 ans quand elle goûte à sa première bière. « J’étais entourée des membres de ma famille. J’ai essayé un panaché, un mélange de limonade et d’une bière. J’ai apprécié le goût sucré », relate la cadette des Backes.

Elle développe graduellement un intérêt pour ce breuvage et sa préparation. L’adolescente visite diverses brasseries de la ville de l’ouest de l’Allemagne. Deux ans plus tard, elle veut faire carrière dans ce domaine qui la passionne et qui requiert un effort physique.

« Il ne faut que quatre principaux ingrédients, notamment l’eau, le malt, la levure et le houblon. J’aime cette symbiose entre le travail manuel et la créativité. Elle me permet d’élaborer un produit qui va connecter les gens et les rendre heureux », dit-elle. 

Elle opte ainsi pour des études en Brewing Technology à la Technical University of Munich. « La première partie des cours était consacrée aux sciences. J’ai éprouvé quelques difficultés au départ, mais j’ai fait de mon mieux pour tout comprendre. Certains ont mis un terme à leurs études, alors que d’autres ont persévéré », raconte-t-elle. Elle est heureuse d’avoir pu tenir jusqu’au bout. Elle indique que très peu de femmes exercent comme maître brasseur dans son pays. 

Les études durent quatre ans. Ensuite, Lena Backes se met à la recherche d’un travail. À travers une compagnie allemande, elle découvre la Flying Dodo Brewing Company. « La brasserie artisanale de Maurice propose quatre types de bière et une spécialité chaque mois. Ce concept m’a fasciné, car il permet de développer de nouvelles recettes », explique-t-elle. Il y a deux mois, elle débarque à Maurice. Il s’agit de sa première visite sur l’île et elle prend le temps d’apprécier les atouts du pays. 

Je suis fière et je me sens spéciale. Nombreux sont ceux qui pensent que maître brasseur est un métier réservé à la gent masculine. Dans un métier, il n’y a pas de genre»

Découverte du pays

Lena Backes découvre les activités nautiques. Elle vient de commercer des cours en kite surfing. Outre la plage, elle effectue aussi des sorties en montagnes. « Ce ne sont pas des activités que je peux pratiquer dans mon pays. J’en profite », souligne-t-elle.

Sa créativité est aussi en ébullition. Avec l’aide de l’équipe de la brasserie locale, elle a mis en place deux nouvelles bières : Oktoberfest et Chocolate Cake Ale. La première sera lancée pour le festival de bière, qui va démarrer fin septembre, et la deuxième a été réalisée pour marquer la 1 000e bière brassée chez Flying Dodo Brewing Company.

« C’était un événement et pour le célébrer, il n’y a pas mieux que le chocolat », fait-elle observer. Elle envisage de fabriquer une bière avec des lentilles. « J’ai remarqué que les lentilles sont bien présentes dans la culture mauricienne. Elles sont aussi riches en amidon. Je n’ai toutefois pas encore essayé », indique-t-elle. 

Pendant l’élaboration des recettes, elle doit surtout prendre en considération certains facteurs, notamment que la bière ne doit pas contenir plus de 9 % d’alcool. La brasserie propose des bières dites gourmets. Le consommateur prend le temps d’apprécier le goût et l’arôme. Les produits ne sont pas conçus pour être consommés en grande quantité.

Le maître-brasseur remarque également que les Mauriciens ont soif de nouveautés. « Ils n’ont pas peur de faire de nouvelles expériences, lorsqu’il s’agit de la bière. Les Allemands, eux, sont très attachés à la tradition et ils ne consomment que les produits auxquels ils sont habitués », fait-elle remarquer.

Lena Backes sera à Maurice pendant les trois prochaines années. Elle rêve de se mettre à son compte en ouvrant une brasserie dans sa ville natale. Entre-temps, elle savoure chaque instant passé ici.

La chance aux jeunes

Oscar Olsen, directeur de la Flying Dodo Brewing Company, est très heureux d’accueillir Lena Backes. « Nous sommes habitués à faire les choses différemment, notamment nos bières, ainsi que notre cuve en verre, qui est rare. Nous donnons l’occasion aux jeunes d’être en charge d’une brasserie. Nous ne nous arrêtons pas au fait qu’ils sont des femmes ou des hommes. Nous croyons dans l’individu et dans son talent », dit-il.