Economie

Légumes - Kreepalloo Sunghoon : «Les changements climatiques continueront à influer sur les prix des légumes»

legumes

Le panier du consommateur, comprenant une vingtaine de légumes les plus prisés, a augmenté d’une centaine de roupies, soit passant de Rs 800 à Rs 900 en trois semaines. Ce n’est pas fini, le secrétaire de la Small Planters Association, Kreepalloo Sunghoon, prévoit des hausses graduelles jusqu’à la fin de la saison estivale.

Les consommateurs de légumes ne sont pas gâtés par les augmentations dans les prix des légumes. Une vingtaine de légumes les plus prisés ont coûté Rs 800 le 28 janvier et Rs 900 le 17 février. Situation qui s’explique principalement par les changements climatiques agrémentés tantôt par une forte chaleur et un manque de pluie et tantôt par des pluies diluviennes et des inondations.

Kreepalloo Sunghoon explique que par ces temps incléments, des planteurs hésitent à investir dans leurs plantations de peur de subir de graves pertes financières. Il avance que déjà ceux qui avaient fertilisé leurs champs ont subi des pertes sèches. Ce qui explique que la production des légumes est en dessous de la moyenne: moins de 1 700 tonnes par semaine. La production de la pomme d’amour est passée de 300 tonnes à 100 tonnes par semaine. Jusqu’à l’arrivée de l’hiver, il prévoit des jours plus ou moins difficiles pour les consommateurs.

Parlant des pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays durant le week-end, Kreepalloo Sunghoon avance que, les plantations n’ont pas trop souffert selon ses renseignements. « Il y a des accumulations d’eau mineures dans certains endroits, notamment à Pamplemousses. D’ici peu, tout reviendra à la normale. Bien sûr s’il n’y a pas de grosses pluies persistantes », ajoute-t-il.  

Toutefois, il tient à faire ressortir que des plantations ont été affectées par des accumulations d’eau à Rivière- du-Rempart, Belle-Mare, Trou-d’Eau-Douce, Palmar et autres régions avoisinantes. Dans le sud, notamment à Britannia, des giraumons, melons et calebasses ont subi sévèrement les caprices de dame nature. « Par contre, pas de gros dégâts à Vacoas. On laisse même entendre que les pluies ont été bénéfiques. » Cependant, il estime qu’il faut attendre encore quelques jours pour connaître davantage les effets des grosses pluies sur la production vivrière.

Tableau sur l’évolution des prix durant ces dernières semaines

Date 28-12-19 05-01-19 16-01-19 28-01-19 17-02-19
  Rs  Rs Rs Rs Rs
Pomme d’amour 35 35 55 70 100
Piment 40 30 40 40 40
Bringelle 15 15 20 25 25
Pipengaille 20 20 20 20 25
Giraumon  18 18 25 20 25
Patol  25 30 35 40 40
Chou 35 35 35 50 60
Chouchou 25 25 35 35 40
Margoze 35 25 35 35 40
Carottes 30 30 40 40 45
Concombre 25 35 40 35 40
Haricot 30 30 45 60 60
Lalo 60 45 60 50 45
Pâtisson 50 60 75 75 90
Courgette 60 75 70 75 80
Chou-fleur  70 75 75 75 90
Voème  25 25 30 40 40
Calebasse 15 15 15 15 15
Prix d’un panier de légumes 613 623 745 800 900

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !