Live News

Leela Devi Dookun-Luchoomun : « Nous aurions voulu retourner à l’ancien système »

La ministre de l’Education a le point sur Radio Plus sur cette nouvelle phase qui débute à l’école.

La vice-première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun était l’invitée de l’émission Au Cœur de l’Info, lundi après-midi, animée par Ruth Rajasur et Patrick Hilbert. Plusieurs sujets ont été abordés, dont le calendrier scolaire, un nouvel examinateur autre que Cambridge ou encore les leçons particulières.

Tout d’abord, Leela Devi Dookun-Luchoomun a parlé de l’année scolaire. « Avec la situation sanitaire qui prévaut actuellement dans le pays, elle pourrait reprendre comme auparavant lorsque nous aurons l’assurance que les élèves ne sont pas perturbés. Déjà, nous savons que tout le batch de Grade 1 admis en 2020 a été affecté. Nous aurions voulu retourner à l’ancien système, mais ce n’est pas le but… », a-t-elle indiqué. Ensuite, elle a déclaré : « Nous nous assurons que le programme d’études soit couvert. Que les enfants soient en sécurité et si la situation devient plus difficile, nous viendrons avec des formules inédites ». dit-elle.

Lors de son intervention, elle a aussi annoncé l’introduction prochaine de deux nouvelles bourses pour les élèves prenant part aux examens du HSC Pro. La ministre a indiqué que les autorités travaillent dessus et que les détails seront communiqués par la suite. Leela Devi Dookun-Luchoomun a aussi parlé de l’erreur commise par Cambridge par rapport aux résultats de certains élèves pour Design and Technology du Higher School Certificate (HSC) de  cette année. Une situation qui a suscité divers commentaires. Certaines personnes ont même exprimé le désir de changer d’examinateur. La ministre a indiqué : « C’est vrai que Cambridge a fait une gaffe et c’est très chagrinant. Une réflexion est nécessaire et cela se fait au niveau du ministère. Il faut une préparation. Certains parlent d’introduire l’International Baccalaureate, d’autres disent qu’il faut organiser des examens à Maurice. Mais au final, les décisions doivent être le fruit des réflexions »La prise de leçons particulières a aussi été abordée lors de l’émission. Si les écoles primaires n’accueillent pas les enfants pour cette pratique, la ministre a soutenu : « Dans la situation de Covid, il est crucial que chacun prenne leur responsabilité. Si jamais les élèves vont prendre des leçons particulières chez les enseignants, ces derniers, ainsi que les parents doivent s’assurer que les conditions soient respectées. La pandémie a changé notre façon de vivre et de voir les choses. Tout ce que nous faisons dépend de la responsabilité individuelle ».

Au niveau de la campagne de vaccination des élèves de 15 à 17 ans, la ministre a soutenu que 68 % d’entre eux ont déjà reçu la première dose de Pfizer. L’exercice pour la deuxième dose débutera la semaine prochaine. 

Commentant les récentes activités sur la mort de l’ancien agent du MSM, Soopramanien Kistnen, elle a déclaré : « Je suis la première personne à dire qu’il était un loyal soldat du MSM. » 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !