Actualités

Le tourisme de demain : tout doit passer par l’innovation

L’avenir du tourisme passe par l’innovation. C’est en substance ce qu’ont soutenu Arvind Bundhun, directeur de la  Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) et Neezam Jeetoo, président de la Tourism Promotion Association. Ils étaient les invités du grand journal du mardi 21 août, co-animé par Florence Alexandre-Doorga et Anoop Dhookeeya.

Par innovation les deux professionnels du tourisme comprennent un rehaussement des activités comme la culture, l’écotourisme, le tourisme médical, la gastronomie et le sport. Ils pensent aussi à un renforcement des mesures de sécurité.

Le directeur de la MTPA trouve que Maurice pourra maintenir une croissance de 5 % si on redouble d’efforts. Il annonce une prochaine campagne de promotion sur nos marchés traditionnels dont la France et l’Angleterre et d’autres pays européens. Il annonce aussi que les autorités mauriciennes étudient la possibilité d’attirer des touristes qui font du safari au Kenya.

Il estime aussi que Maurice devra aussi peaufiner sa stratégie pour attirer davantage les touristes arabes dont une majorité vient de l’Arabie Saoudite. Il trouve que le pays peut exploiter le tourisme halal et souhaite plus de coordination entre les autorités et la Jummah Mosque.

Neezam Jeetoo est du même avis, d’autant plus que l’on constate une hausse importante des arrivées d’Arabes à Maurice. Il trouve que le marché arabe a beaucoup de potentiel et souhaite que des efforts soient faits en direction d’autres pays dont le Koweït, le Qatar et Abu Dhabi.

Parallèlement, le président de la Tourism Promotion Association estime que Maurice doit aussi développer d’autres ressources pour promouvoir son tourisme. Il parle des croisières inter-îles de l’océan Indien. Il a aussi plaidé en faveur d’une baisse du prix du billet d’avion en vue d’attirer davantage les Réunionnais à Maurice. Il souhaite aussi le rehaussement et l’embellissement de certains sites historiques à Maurice.

Parlant de la sécurité, Neezam Jeetoo a souhaité une présence de la police du Tourisme dans des endroits très fréquentés. Si le directeur de la MTPA reconnaît que des touristes ont été victimes d’agressions, il trouve néanmoins que la situation est sous contrôle.