Explik Ou Ka

Le robinet à sec : quand le Morne souffre de sécheresse

« L’année passée, l’année vini, c’est le même calvaire… » Nos pages d’Xplik ou K n’ont pas cessé d’évoquer ce problème crucial de l’eau qui affecte nos compatriotes vivant sur le littoral ouest. Plus particulièrement les habitants du Morne.

Chaque jour qui passe relève d’un véritable parcours du combattant pour les villageois du Morne. « Enfants, femmes, personnes âgées et gens malades, tous confondus sont contraints de remplir leurs récipients à la route Royale, en espérant que l’infime filet d’eau qui s’écoule du robinet leur permettra de survivre », confie Moonsamy Mooneean, conseiller du village du Morne.

« Cela fait plus d’un mois, bien avant la période des fêtes que nous sommes frappés par une pénurie d’eau. Les habitants du village n’ont cessé de se plaindre auprès de la Central Water Authority (CWA), notamment des canalisations percées et des réservoirs d’eau vides. Rien n’a été fait. Nous avons la triste impression que nos doléances tombaient dans les oreilles de sourds. Il a fallu que le 29 décembre, je menace les préposés de la CWA d’informer les médias de leur incurie pour que l’organisme se décide enfin d’envoyer un camion-citerne vers 22 heures pour soulager notre misère.»

En effet, la pénurie d’eau soulignée par notre interlocuteur n’a pas seulement affecté la région ouest, mais plusieurs régions de l’île, y compris dans le Nord, les Plaines Wilhems. Ce qui a contraint la CWA de diffuser d’un communiqué à la radio pour indiquer que des camions-citernes seraient mis à la disposition des abonnés pour leur permettre d’effectuer leurs tâches ménagères et le nettoyage de leurs demeures à la veille du Nouvel An.

Deux poids deux mesures

Ce qui irrite davantage les villageois du Morne,c’est qu’ils restent persuadés qu’ils sont victimes d’une politique de deux poids deux mesures. « Nous sommes les enfants pauvres de cette région ouest. Car, sinon comment expliquer que les nombreux hôtels du littoral, les bungalows et les villas IRS de la région sont approvisionnés correctement en eau potable ? Ces habitations, elles, ne souffrent nullement de pénurie. Alors que nous, pauvres familles de pêcheurs, nous souffrons constamment des coupures dans la fourniture en eau. Le comble dans tout cela, le plus inadmissible, c’est qu’en absence d’eau dans les tuyaux, le compteur tourne à peine, ce qui n’empêche pas qu’on nous facture un service au prix fort», dénonce ce même conseiller.  La CWA, informée de ces divers griefs par la rédaction du Défi Quotidien, affirme qu’elle prendra les dispositions nécessaires afin que ce village puisse être approvisionné, comme il se doit en eau potable, notamment en mettant des camions-citernes à la disposition des abonnés qui se sentent lésés.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !