Live News

Le puissant cyclone Yaas s'abat sur les côtes orientales de l'Inde

Le cyclone Yaas, deuxième tempête à frapper l'Inde en moins de deux semaines, a touché terre mercredi dans l'Etat oriental de l'Odisha, a indiqué le département météorologique indien, où des centaines de milliers de personnes avaient été évacuées vers des refuges d'urgence.

inter

« La très puissante tempête cyclonique Yaas se centre à environ 50 km au sud-sud-est de Balasore » dans l'Odisha, a déclaré le département sur sa page Twitter, précisant que le « processus d'atterrissage » avait débuté mercredi à 03H30 GMT.

Le département météorologique indien prévoyait des rafales pouvant atteindre les 185 kilomètres/heure, mettant également en garde contre la formation d'un raz-de-marée, d'environ trois mètres, susceptible de provoquer des inondations.

Plus de 1,2 million de personnes vivant le long de ces côtes ont été évacuées. Des pluies torrentielles s'abattaient déjà sur les villes et villages côtiers annonçant l'arrivée imminente du cyclone. Le passage d'une tornade a fait deux morts par électrocution dans le district de Hooghly, dans le Bengale occidental, selon les autorités.

« Nous subissons de fortes précipitations et des vents violents depuis la nuit dernière », a témoigné Bibhu Prasad Panda, dans le district de Balasore, dans l'Odisha, situé sur la trajectoire prévue de la tempête. « Plusieurs arbres ont été déracinés. Le cyclone a également entraîné la rupture de câbles électriques aériens », a-t-il précisé.

inter

Aéroport de Calcutta fermé 

Les autorités de Calcutta, capitale du Bengale occidental, ont ordonné la fermeture de son aéroport international pour la majeure partie de la journée de mercredi. L'aéroport de Bhubaneswar, capitale de l'Odisha, a fait de même.

« Chaque vie est précieuse », a déclaré le Premier ministre de l'Odisha, Naveen Patnaik, en appelant la population à ne pas « paniquer » et à s'éloigner des côtes.

Environ 4.800 secouristes au total ont été mobilisés dans les deux Etats menacés, équipés de moyens de communication d'urgence, de bateaux pneumatiques hors-bord et d'assistance médicale, a indiqué la Force nationale d'intervention pour les catastrophes. 

Les deux Etats sont déjà durement affectés par la deuxième vague de coronavirus qui a fait plus de 120.000 morts en Inde ces six dernières semaines. 

inter

« Ce cyclone fait figure de double peine pour des millions de personnes en Inde, car le Covid-19 ne leur laisse aucun répit », a déclaré Udaya Regmi, responsable de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour l'Asie du Sud, dans un communiqué.

Yaas devrait perturber localement les efforts de lutte contre le Covid-19 qui ravage les communautés urbaines et rurales. L'épidémie a coûté la vie à plus de 300.000 personnes au total.

« Un coup terrible »

« Ce cyclone est un coup terrible pour de nombreuses personnes dans les districts côtiers dont les familles sont affectées par des contaminations et des décès dus au Covid-19 », a déclaré mardi à l'AFP le ministre du Développement de la région des Sundarbans au Bengale occidental, Bankim Chandra Hazra.

« Près d'un demi-million de personnes sont évacuées de leurs maisons dans la région côtière, c'est une gageure de leur fournir un abri (tout en) maintenant une distanciation physique » contre le Covid-19, a-t-il ajouté.

Certains centres de vaccination dans les districts côtiers du Bengale occidental et à Calcutta suspendront leurs opérations, ont indiqué des responsables.

Selon la Première ministre de l'Etat, Mamata Banerjee, les autorités s'efforçaient d'approvisionner les hôpitaux en stocks suffisants d'oxygène et de médicaments pour faire face aux besoins durant le passage de la tempête. 

inter

Le commissaire spécial chargé des secours d'Odisha, Pradeep Jena, a annoncé que des dispositions avaient été prises pour maintenir la distance physique au sein des refuges, dotés en outre de masques et de désinfectants.

Les experts s'accordent à dire que la fréquence et l'intensité des tempêtes dans les eaux autour de l'Inde augmentent sous l'effet du réchauffement du climat et des températures de l'eau.

Certaines des tempêtes les plus meurtrières de l'histoire se sont formées dans le golfe du Bengale, dont un cyclone qui en 1970 avait provoqué la mort d'un demi-million d'habitants de la région devenue le Bangladesh. Le cyclone le plus meurtrier jamais enregistré à Odisha, en 1999, avait tué 10.000 personnes.

inter

AFP

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !