Législatives 2019

Le PTr, le MMM et le MSM promettent plus de transparence

Arvin Boolell, Rajesh Bhagwan et Zouberr Joomaye.

Prôner la transparence. C’est le leitmotiv des trois principaux blocs politiques en vue de la joute électorale du 7 novembre 2019. Arvin Boolell, Rajesh Bhagwan et Zouberr Joomaye, députés sortants du PTr, du MMM et du MSM respectivement, l’ont bien fait comprendre sur les ondes de Radio Plus, lundi.

Le Parti travailliste (PTr) a tiré des leçons du passé en ce qu’il s’agit des recrutements et des nominations. C’est ce qu’a affirmé Arvin Boolell, qui précise que « l’Alliance Nationale viendra de l’avant avec une nouvelle politique ». Il plaide pour une agence nationale de l’emploi. Le PTr compte aussi apporter plus de transparence concernant les recrutements une fois au pouvoir, soutient Arvin Boolell. Pour le député sortant, aujourd’hui, il n’y a « aucune transparence au niveau Central Procurement Board ». D’ailleurs, dit-il, le gouvernement se cache derrière les Special Purpose Vehicles. 

Rajesh Bhagwan, du MMM, a, lui, plaidé pour une révision de la loi concernant la Public Service Commission (PSC) et les Delegated Powers. Car, selon le député sortant, aujourd’hui « la population ne fait plus confiance à la Public Service Commission par rapport aux recrutements. Pour ce qui est de Delegated Powers, le secrétaire du MMM est d’avis qu’il faut « revoir la procédure et la rendre plus transparente ». Les noms, dit-il, doivent être « publiés et rendus publics dans la Government Gazette et dans la presse », car il s’agit de l’argent public. Rajesh Bhagwan affirme que « le MMM viendra de l’avant avec un programme électoral qui apportera plus de transparence ». 

Pour sa part, Zouberr Joomaye, du MSM, soutient que « les recrutements sous le gouvernement MSM/ML touchent toutes les couches de la population.» Il soutient que l’Alliance Morisien compte également présenter un programme électoral prônant plus de transparence. 

Zouberr Joomaye a aussi été très critique envers les deux députés de l’opposition qui n’avaient pas voté la loi sur le financement des partis politiques. Une loi taillée sur mesure pour le MSM, ont répondu Rajesh Bhagwan et Arvin Boolell. La transparence, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption seront parmi les thèmes phares des trois blocs politiques, selon les députés sortants. D’ailleurs, ils sont tous unanimes à dire que leur parti viendra avec une loi sur le financement des partis politiques, une fois au pouvoir.

Les trois députés étaient les invités de l’émission « Au cœur de la campagne », lundi, sur Radio Plus. Un débat animé par Ruth Rajaysur et Patrick Hilbert ayant pour thème « La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption ». 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !