Live News

Le présumé violeur : «Mo lespri ine vire»

Longanaden Cadervaloo et Jeeven, le complice.

Fin de cavale, mardi soir, pour Longanaden Cadervaloo, connu sous le sobriquet de Black. Suite au viol d’une dame de 69 ans, résidant à Cap-Malheureux, toutes les unités de la police criminelle du Nord étaient à ses trousses. Le présumé violeur dit avoir une dent contre la victime depuis un certain temps.

«To dwa mwa enn kont. Mo pou regle sakont-la zordi. Depi lontan mo ti pe vey twa. Mo pou viol twa zordi ». Ce sont des mots de vengeance prononcés par Longanaden Cadervaloo à l’égard d’une propriétaire de bungalow, âgée de 69 ans. Cette dernière dormait à poings fermés lorsque, vers deux heures du matin, deux malfrats ont fait irruption chez elle, à Cap-Malheureux. 

Armé d’un couteau et d’un sabre, Loganaden était venu avec l’intention de violer la sexagénaire. Son complice, un dénommé Jeeven, 35 ans, faisait le guet. « En essayant de me libérer des griffes de mon agresseur, il m’a balafré au visage avec son arme tranchante. J’ai ensuite fait une chute dans les escaliers du premier étage », explique la victime. Ce sont ses cris de détresse qui ont poussé les deux malfrats à quitter les lieux. Alerté, son voisin a vite informé la police.

Suite à la déposition de la sexagénaire, les premiers soupçons des enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de Grand-Baie et ceux de la Northern Crime Intelligence Unit, dirigés par l’inspecteur Thakoor et le sergent Forod, se sont orientés vers Longanaden Cadervaloo, récidiviste notoire fiché auprès du poste de police de Grand-Baie .  

Loganaden Cadervaloo a été arrêté, mardi soir, au moment où ses proches sont venus lui remettre de la nourriture dans une maison abandonnée dans la région boisée de Chemin Vingt-Pieds à Grand-Baie. Lors de son interrogatoire, il a raconté que ce soir-là, son ami et lui picolaient sur la plage publique de Cap-Malheureux, non loin du bungalow de la victime, lorsqu’ils ont surpris la sexagénaire sur sa terrasse. « Madam la ti touni, mo lespri inn vire », a déclaré Longanaden qui a précisé avoir une dent contre la dame. « Madam-la pa kontan kan nou al kass poz lor laplaz pre kot so lakaz. Linn deza larg so lisien lor nou. Mo finn gagnn morde ». Depuis, Longanaden dit nourrir une vengeance contre la victime. 

Après avoir été traduits devant le tribunal de Pamplemousses, mercredi, Longanaden Cadervaloo a été mis en examen pour viol tandis que son complice a été provisoirement inculpé d’ « Aiding & abeting in the commission of a crime ». 

La police a objecté à leur remise en liberté. 

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !