Actualités

Le Premier ministre en conférence de presse : «Nous allons effectuer un ‘contact tracing’»

Pravind Jugnauth lors de la conférence de presse dans la soirée du mercredi 18 mars.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a réuni la presse mercredi soir afin d’annoncer trois cas de Covid-19 détectés dans le pays. L’une des personnes infectée, a précisé le Premier ministre, est rentrée au pays le 7 mars dernier sans présenter aucun symptôme de Covid-19. Ce n’est qu’ensuite qu’il a fait de la température. Rendu à l’hôpital, il a été mis en quarantaine. Lors de la conférence de presse, le Premier ministre a fait ressortir que les autorités effectueront un ‘contact tracing’ afin d’indentifier les individus qui auraient été en contact avec le quinquagénaire infecté.

Depuis quand avez-vous connaissance de l’existence de ces trois cas ?
Nous venons d’avoir confirmation des tests. Nous ne savons pas à quel moment ils ont mis les pieds à Maurice. 

Les trois personnes infectées étaient-elles en quarantaine ?
Deux personnes étaient en quarantaine et une autre a rejoint le centre après qu’elle se soit présentée avec des symptômes.

Les autorités ont pris contact avec son entourage ?
Nous allons effectuer un ‘contact tracing’ afin de savoir avec qui la personne infectée a été en contact. Toutes les dispositions ont été prises en ce sens. 

Ils sont originaires de quel pays ?
Ce sont trois Mauriciens. Deux d’entre eux travaillaient sur un paquebot tandis que le troisième vient d’Angleterre.

Et les tranches d’âge ?
La personne qui vient d’Angleterre est âgée de 59 ans. Les deux autres ont 21 et 25 ans. Ils sont de sexe masculin.

Qu’elles sont les dispositions prises pour le port ?
Les travaux continuent normalement mais avec des contrôles stricts. Les paquebots seront interdits. Nous avons augmenté notre surveillance au niveau de l’équipage des navires à cargos. Et les protocoles sur place continueront à être appliqués. 

Le nombre de centres d’isolement est-il suffisant ?
L’hôpital de Souillac est déjà prêt, depuis longtemps, pour accueillir des cas.

Êtes-vous prêt à toute éventualité ? Les 5 hôpitaux régionaux sont-ils suffisamment équipés pour accueillir les éventuels patients infectés ?
Oui. Nous disposons des soins et des traitements.

Combien de tests ont été effectués sur les passagers ? 
122 tests.

Des précisions sur l’individu infecté en provenance d’Angleterre ?
Nous allons retracer les gens que le quinquagénaire infecté a fréquentés. Il s’est rendu à l’hôpital Victoria, à Candos. Et a été mis en quarantaine.

Et les gens avec qui la personne infectée a été en contact ?
Des tests seront effectués sur tous ces individus. Nous venons d’apprendre la nouvelle. C’est maintenant que nous allons procéder à l’exercice visant à retracer les personnes avec qui le quinquagénaire a été en contact.

Vous avez les dates d’arrivée des trois personnes infectées ?
L’un est rentré le 7 mars, le second le 14 mars et le troisième mercredi matin.

À partir de ce jeudi, tout passager entrant dans le pays après 10 heures sera en quarantaine ?
Non. Après 10 heures ce jeudi matin, tout passager ne sera pas admis sur le sol mauricien.

Y a-t-il des équipements nécessaires tels que des masques, entre autres ?
Oui. Nous avons fait des provisions. 

Comment se fait-il que depuis le 7 mars le virus n’ait pas été détecté sur l’individu infecté ?
Je le répète : nous venons d’apprendre la nouvelle. L’individu n’a montré aucun signe à son arrivée. Il est tombé malade ensuite. On doit désormais donner le temps voulu aux officiers pour retracer les personnes avec qui il a été en contact.

Mais y aura-t-il un exercice de renforcement des mesures sur le territoire ?
Une personne qui ne présente aucun symptôme de Covid-19 entre dans le pays. Que faire ? Eski mo kapav dir li be nou pran ou, nou met ou en izolasyon ? Nous devons être réalistes. Ce que nous faisons à Maurice est applicable à travers le monde. L’individu doit présenter des symptômes. D’ailleurs, la personne infectée était en provenance d’un pays qui n’avait pas de restrictions. Il a mis les pieds dans le pays et c’est ensuite qu’il a fait de la température.

Et le quinquagénaire infecté habite dans quelle région ?
Vacoas.

Suite à cette annonce, il y a beaucoup de parents qui seront inquiets. Y aura-t-il une réunion afin de rassurer les parents ?
Ce comité se réunit toutes les heures et la situation est suivie de près.

Qu’en est-il des avions qui sont supposés quitter le sol mauricien ?
Les avions ont le droit d’entrer dans le pays car ils transportent du cargo. Il y a des passagers qui sont en séjour à Maurice et qui doivent voyager. Nous n’empêchons à personne de quitter le territoire mauricien. 

Et quid des paquebots où les deux personnes infectées ont travaillé ?
Nous allons entamer des démarches afin de connaître le nombre de Mauriciens qui étaient sur le paquebot. D’où l’importance du ‘tracing’ qui doit être fait.

Le ministre de la Santé n’était pas au courant de ces cas d’infections…
J’allais convoquer la presse plus tôt. Nous avons préféré attendre les dernières nouvelles. En tant que gouvernement, notre devoir c’est d’informer la population.

L’Organisation mondiale de la Santé a-t-elle été informée ?
Nous avons l’obligation d’informer l’OMS. C’est la raison pour laquelle je dis toujours que lorsque je déclarais qu’il n’y avait pas de cas, il n’y avait pas de cas ! Mais là, nous avons constaté des cas.

À quand les résultats des examens effectués en Afrique du sud ?
Je ne sais pas combien de temps cela va prendre. Mais nous administrons des traitements aux personnes infectées selon les protocoles établis.

Fermeture du marché de Quatre-Bornes ce jeudi 19 mars

L’annonce a été faite par le maire de la municipalité de Quatre-Bornes sur sa page Facebook tard dans la nuit ce mercredi.Nagen Mootoosamy annonce qu’il a ordonné la fermeture du « food-court » ainsi que le marché de la ville, une mesure qui prendra effet  ce jeudi 19 mars afin d’éviter toute propagation du coronavirus. Pour l’heure, cette mesure ne s’applique que pour ce jeudi. « Des décisions difficiles doivent être prises pour la protection des citadins »,a-t-il écrit sur Facebook. Le maire a aussi appelé à ce que les consignes des autorités soient suivies par tous.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !