Live News

«Le pompage du fioul aurait dû être enclenché dès le second jour du naufrage», estime XLD

« Il est clair que le pompage du fioul aurait dû être enclenché dès le second jour du naufrage du Wakashio sur nos récifs. (…) Par la neglizans ek inkonpetans, pa finn fer bann pompaz la ». C’est l’avis de Xavier-Luc Duval. 

Le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) prenait la parole lors d’une conférence de presse de l’opposition, à la mi-journée de ce samedi 8 août, réunissant également Paul Bérenger, Navin Ramgoolam et Arvin Boolell. 

« Le gouvernement n’a pas tiré des leçons du passé du MV Benita (Ndlr : le cargo libérien qui avait échoué sur les récifs à Le-Bouchon, non loin de Mahébourg en juin 2016). Il y avait des mesures que ce gouvernement aurait dû prendre. Surtout à l'heure où il veut transformer Maurice en hub maritime », a déclaré Xavier-Luc Duval. 

Et d’ajouter : «Le premier plan qu’aurait dû être appliqué, après l’épisode de MV Benita, l’achat des remorqueurs (tugs), censés protéger Maurice dans des situations similaires. Deuxièmement, le gouvernement mauricien avait l’opportunité d’éloigner les couloirs de navigation (‘sea lanes’) pour que des navires traversent plus loin de nos côtes. Hélas, les leçons du MV Benita n’ont pas été mises en pratique ». 

Commentant le sujet des caméras de Safe City, le leader du PMSD a avancé qu’ « il est clair que le Safe City opère, aujourd’hui, dans un vide juridique. Ce qui est extrêmement dangereux pour la liberté des citoyens ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !