Live News

Le magasin évoque un problème d’oxydation : après trois semaines d’utilisation, son téléphone ne fonctionne plus

Le cellulaire est inutilisable.

Mariesol B., a acheté à crédit, le 19 septembre, un téléphone cellulaire pour la somme de Rs 9 000 dans un magasin à Port-Louis. Avec les intérêts, l’appareil  lui a coûté Rs 12 000 et elle doit payer des mensualités de Rs 500.  Or, l'appareil ne marche plus. 

Cette habitante de Résidence Vallijee affirme qu’après trois semaines, son téléphone ne fonctionnait plus correctement. « Le téléphone s'éteignait souvent jusqu'à ce qu'il ne s'allume plus. Je me suis rendue au magasin pour faire part aux responsables des problèmes que j'avais avec l’appareil. Un préposé du magasin m'a informée que je devais payer la mensualité malgré tout. J’ai accepté et ils ont récupéré le téléphone le même jour », explique Mariesol. 

Après trois semaines d’attente, Mariesol a reçu un rapport technique indiquant que le téléphone a été endommagé par de l'oxydation qui a causé un dysfonctionnement. Un responsable du magasin lui a fait part qu'ils ne pourront pas réparer le téléphone, mais qu’elle devrait continuer à payer les mensualités. « Je ne comprends pas ce qu'est une oxydation. Au magasin, ils me disent que c’est de l’eau qui a causé cela, alors que mon téléphone n’a jamais eu contact avec l’eau », déplore Mariesol.

Amita Gunesh, Senior Consumer Affairs Officer attachée à la Consumer Affairs Unit (CAU), explique que l’oxydation n’est pas couverte par la garantie.

« Même si l’oxydation n’est pas couverte par une garantie, il n’est pas bon de toujours invoquer cela comme prétexte. Si la cliente n’est pas d’accord avec le rapport technique et si elle souhaite connaître les raisons de la défaillance de son téléphone, elle peut demander un rapport d’un technicien  indépendant », explique Amita Gunesh.

La représentante de la Consumer Affairs Unit explique que Mariesol doit consigner une plainte à la CAU, afin qu’elle puisse être dirigée vers l’autorité concernée et avoir un contre-rapport technique pour confirmer les dires du magasin. « Il y a eu des cas dans le passé, où le problème d’oxydation avait été évoqué et que le contre-rapport technique avait révélé une autre anomalie », a informé Amita Gunesh. Selon elle, si la compagnie n’est pas d’accord, le cas sera référé en cour. « À l’approche de la nouvelle année, où les achats sont courants, il faut que les clients soient vigilants et les revendeurs ont le devoir d’offrir un service de qualité aux consommateurs.» 

La rédaction d’Explik ou Ka a contacté le magasin en question par courriel pour l’informer du problème de Mariesol. À l’heure où nous mettions sous presse, la version du magasin était toujours attendue.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !