Législatives 2019

Le leader du Party Malin s’oppose à un policier qui lui reproche de parler trop fort

Fidèle à lui-même, Danrajsingh Aubeeluck, le leader du Party Malin, n’est pas passé inaperçu pour ce Nomination Day au Nomination Centre de la circonscription no 8 (Quartier-Militaire/Moka).


Dans la cour de l’école primaire Révérend Edward Walter Government School de Quartier-Militaire, le leader du Party Malin eu un accrochage verbal avec un officier de la police. Selon notre journaliste sur place, Danrajsingh Aubeeluck n’aurait pas apprécié le ton qu’a utilisé le policier pour lui demander de baisser sa voix.

Le leader du Party Malin a alors questionné l’officier de police s’il aurait agi de la sorte avec «Navin Ramaggolam ou Paul Bérenger». Avant que l’incident ne dégénère, une personne s’est interposée entre les deux hommes.

Notons que le 11 octobre dernier, au siège de la Commission électorale à Port-Louis, Dhanrajsingh Aubeeluck, s'était décrit «comme le chien de garde du peuple» pour ces législatives 2019. Il y avait annoncé sa candidature dans la circonscription no 8 pour affronter dans les urnes, le jeudi 7 novembre, notamment le Premier ministre sortant, Pravind Jugnauth et leader de l’Alliance Morisien (MSM-ML-Mouvement Alan Ganoo).

Le leader du Party Malin avait rappelé «qu'il est un habitué des élections». Il s'est porté candidat en 2014 contre Navin Ramgoolam dans la circonscription no 5 (Triolet/Pamplemousses). Il avait recueilli 793 suffrages sur son nom.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !