Live News

À Le Hochet : un ado agressé à l’arme blanche par son oncle

Le Hochet L’incident a été filmé par des caméras de surveillance.

L’incident a été filmé par une caméra de vidéosurveillance. Les parents de la victime déplorent l’inaction de la police dans cette affaire.
Soondarajen, 46 ans, habite à l’impasse Eugène, Le Hochet, Terre-Rouge. Selon lui, son fils Neeleyen, un étudiant de 16 ans, aurait été agressé au sabre par son oncle de 44 ans qui habite le même quartier. L’incident a eu lieu le 21 décembre dernier aux alentours de 11 h 30.

Soondarajen explique que son frère et lui ne sont pas en bons termes depuis plusieurs années. Selon lui, le frère ne rate jamais une occasion de les insulter et de les intimider. « Nous avons à maintes reprises porté plainte contre lui à la police pour insultes et agression. Mon frère n’a écopé que d’une amende et il a récidivé. Il semble qu’il ne craint pas les autorités ! » déclare Soondarajen. Ce dernier revient sur l’incident où, selon lui, son fils a frôlé la mort.

Le Nordiste explique que son épouse et ses deux fils étaient à la maison, quand son frère, âgé de 44 ans, a débarqué. Sur le pas de la porte, il aurait insulté et menacé sa femme et ses enfants. Puis, il est parti avant de revenir armé d’un sabre. Il se serait montré plus agressif. « Li dir mo ban zanfan sorti zordi mo pou touy zot. Enn mo garson inn pran enn dibwa dan lakour pou sey defan  zot », raconte le père de Neeleyen. La situation a vite dégénéré et l’oncle a assené un coup de sabre à son neveu.

« Sab la inn pass pre kot so latet e finn gagn li lor so zepol, so lestoma e mem so lame drwat », explique Soondarajen. Ce dernier, alerté, a transporté son fils à l’hôpital de SSRN, muni d’un formulaire 58. Son fils a dû subir une intervention chirurgicale à la main et à l’estomac. Il a été ensuite autorisé à rentrer chez lui.

Par la suite, l’adolescent a consigné une déposition au poste de police de Terre-Rouge. Il a porté plainte contre son oncle pour coups et blessures et des menaces.

Selon Soondarajen, cette agression a pour toile de fond une dénonciation que des voisins ont faite contre son frère auprès du ministère de la Santé concernant des eaux usées qui se déversent sur la route. « Mo frer ek so fami inn panse nou ki finn denons zot avek inspekter saniter. Kouma bann ofisie la inn ale, zot vinn lev ar nou », dit-il.

« Un mois s’est écoulé depuis cette affaire. L’agresseur de mon fils n’a même pas été arrêté. Au contraire, il continue avec ses intimidations et menaces », se lamente Soondarajen. Du côté de la police, l’enquête suit son cours.

Crazy Sales