Actualités

Le Grand Journal : Jahangeer rentre dans les rangs

Le député MSM Bashir Jahangeer s’est-il fait remonter les bretelles par les dirigeants de son parti ? En tout cas, le changement  d’attitude et de langage de l’élu, invité du Grand Journal, jeudi, a surpris plus d’un.

C’est un Bashir Jahangeer à l’opposé de celui qu’on connaît qui a répondu à Jean Luc Émile. Le Bad Boy, qui n’hésitait pas à la ramener à chaque insatisfaction et  friction dans les rangs du gouvernement,  semble s’être transformé en Good Boy. « Tout va pour le mieux au gouvernement Lepep. »

Alors que Bashir Jahangeer évoquait des opérations de séduction menées par trois partis politiques à son égard, évoquant même un « mercato politique » et qu’il était temps de quitter la barque, il s’est déclaré hier « tout à fait à l’aise » au MSM. « An badinaz monn dir sa », dit-il.  « C’est une mauvaise interprétation de la presse. »  Sur le Muslim Bashing au MSM, dénoncé au dernier remaniement ministériel, le backbencher dira : « C’est enn vie koze qui n’est plus d’actualité ». Il aurait  passé l’éponge sur ses griefs à l’égard du vice-Premier ministre Ivan Collendavelloo. Il lui reprochait de ne pas maîtriser ses dossiers et de rejeter ses questions parlementaires.  Ce changement d’attitude et de langage cacherait-il les  ambitions de Bashir Jahangeer pour le poste de Chief Whip, après les frasques de son collègue Ravi Rutnah ? « Ce n’est pas mon intention. Ce qui m’intéresse, c’est  poser des questions pour faire avancer les choses. » Commentant les écarts de langage de Ravi Rutnah et de Showkutally Soodhun contre la gent féminine, Bashir Jahangeer dit condamner de tels propos.

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !