Actualités

Le Grand Journal: construire en toute sécurité

Que peut-on faire ou pas quand on parle de construction ? C’était le thème de l’émission du Grand Journal de Radio Plus, lundi. Gilbert Bablee interrogeait plusieurs experts en la matière. Plusieurs soucis subsistent à Maurice. Alors que certains font fi des règlements, notamment en terme de sécurité, d’autres critiquent l’absence d’un vrai cadre légal par rapport à l’acte de construire. L’architecte Sandeep Sewpaul plaide pour que l’architecte soit davantage impliqué au niveau des constructions. La loi actuelle permet à une personne de se passer des services d’un architecte si elle construit quelque chose qui fait moins de 150 m2. Or, argumente Sandeep Sewpaul « n’importe quelle construction comprend un risque. Cela aurait été mieux qu’un architecte supervise tous les travaux ». Vasant Saccaram, Division Officer au ministère du Travail, abonde dans le même sens. « C’est un secteur où il y a beaucoup d’accidents. Maurice ne fait pas exception. À notre niveau, si un lieu comporte un danger immédiat pour les ouvriers, on émet un ‘provisional order’ qui oblige l’arrêt des travaux tant que les actions nécessaires ne soient pas prises », indique-t-il. Sandeep Sewpaul souligne que l’Occupational Safety & Health Act n’est pas spécifique pour la construction, mais est une loi « très généraliste ». Cela alors qu’en Angleterre, il y a une Construction & Design Management Regulation. Dharamdeo Doorah, architecte et urbaniste, affirme que la Building Control Act mauricienne mentionne les différentes phases à prendre en compte quand on construit. Les intervenants ont également parlé du cahier des charges qui doit être respecté par le propriétaire d’une habitation. « On voit le cahier des charges surtout dans les morcellements huppés. C’est une loi contractuelle. Le syndic a le pouvoir d’initier des poursuites contre une personne qui ne respecte pas le cahier des charges. Dans ce cas, la Cour suprême peut ordonner au propriétaire qui a commis le délit de démolir sa construction », devait expliquer l’un d’eux.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !