Faits Divers

Le Goulet : un collégien de 14 ans périt noyé

Oyegan James Meunier

La série noire se poursuit sur nos plages. Samedi, Oyegan James Meunier, un collégien de 14 ans, s’est retrouvé en difficulté alors qu’il nageait à Le Goulet, Baie-du-Tombeau. Il s’est noyé.

Il est la troisième victime de noyades enregistrées cette semaine. L’adolescent, domicilié à la cité NHDC de Baie-du-Tombeau, a voulu passer un moment de détente avec quelques amis et des cousins. Ses parents étant séparés, il vivait avec sa mère. « Il m’a dit qu’il partait à la plage », nous dit Minushka, sa mère. Mais celle-ci ne pouvait présager que c’était la dernière fois qu’elle voyait son fils vivant.

En effet, selon les premières indications de la police, l’adolescent nageait avec ses amis, quand il s’est retrouvé en difficulté et a coulé. Ses amis ont tout tenté pour le sauver, mais en vain. La garde côtière a été alertée. C’est vers 12 h 30 que le corps de la jeune victime a été retiré de l’eau.

Le Service d’aide médicale d’urgence (Samu) a été mandé sur les lieux. Le décès d’Oyegan a été constaté peu après. La police de Terre-Rouge a initié une enquête. « Un policier m’a dit de venir à l’hôpital du Nord. Je me suis inquiétée. Puis, lorsqu’il m’a dit d’apporter l’acte de naissance de mon fils, je savais qu’il lui était arrivé quelque chose de grave », pleure la mère de l’adolescent.

L’autopsie pratiquée par les Dr ShailaJankee Prasad et Ananda Sunassee, médecins légistes, a attribué la cause du décès à une asphyxie due à la noyade. 

Clifford Armand, le père du collégien, est également anéanti par cette perte. « Il a dû trop nager. Peut-être qu’il a eu une crampe. C’est un moment pénible pour nous tous », lâche-t-il. Dariolla Armand, la grand-mère, ne peut cacher sa profonde tristesse. « Lorsqu’il venait à la maison, il était toujours obéissant », dit-elle. Les funérailles de l’adolescent sont prévues ce dimanche.

Un homme de 76 ans meurt à Péreybère

Louis Cyril Pierre Louis, un ancien policier habitant Goodlands, a été repêché en mer à Péreybère, vers 18 h 30 samedi. Il était cardiaque. La police de Grand-Baie et le Service d’aide médicale d’urgence (Samu) ont été alertés. Le médecin de service devait constater que l’homme était déjà mort. Son corps a été emmené à la morgue. Une autopsie est attendue ce dimanche afin de déterminer la cause exacte de sa mort.