Live News

Le géant américain Uber ne se laisse pas dérouter

uber

Uber persiste et signe. Même si le gouvernement n’a pas l’intention de permettre son implantation à Maurice en réaction aux vives protestations des chauffeurs de taxi, le géant américain nourrit toujours le désir de s’implanter à Maurice.

« Nous sommes excités à l’idée de lancer notre service. Notre volonté est de le faire main dans la main avec le gouvernement mauricien et les opérateurs de taxi existants », avance Samantha Fuller, directrice de communication d’Uber Sub Saharan Africa. Elle ajoute : « Nous avons eu des échanges réguliers avec des décideurs à Maurice ainsi qu’avec beaucoup d’opérateurs de transport existants. » L’ambition d’Uber, souligne-t-elle, est d’être « partout », c’est-à-dire « tout endroit orienté vers l’avenir qui a besoin d’un système de transport sûr, efficient et fiable ».

Le jeudi 18 octobre, les membres de la Federation of Hotel Taxi Association sont une nouvelle fois descendus dans la rue. Les chauffeurs de taxi ont réclamé une garantie ferme du gouvernement. « Nous voulons que le Premier ministre confirme, pendant l’Assemblée nationale du mardi 23 octobre, qu’Uber ne s’implantera pas à Maurice », a expliqué Atma Shanto, négociateur du syndicat.