Live News

Le Dr Prayag fait appel : trouvé coupable de conduite en état d’ivresse

Le médecin avait écopé en première instance d’une amende de Rs 50 000.

Le Dr Sandeep Prayag riposte. Il a fait appel, le 8 janvier 2021, du verdict de la cour intermédiaire, qui l’avait condamné, le 22 décembre 2020, à une amende de Rs 50 000. Au volant et en état d’ivresse, il avait été impliqué dans un accident ayant causé mort d’homme, en 2014.

Il avait été jugé coupable de « causing death by careless driving when under influence of intoxicating drink » et suspendu de permis pour trois ans. Cela pour un accident qui s’était produit, le 12 janvier 2014, à Lower-Vale, où Poobarlen Pakireepillay, 24 ans, a perdu la vie. Le Dr Sandeep Prayag a fait appel du verdict de la cour intermédiaire le 8 janvier. Fournissant une caution de Rs 25 000 dans le cadre de cette démarche, il a soulevé six points, qui ont été déposés devant la justice. Le document a été rédigé par l’avoué Jean-Christophe Ohsan-Bellepeau. Pour son appel, il a aussi retenu les services du Senior Counsel Gavin Glover et de l’avocat Steeven Sauhoboa.

L’un des points soulevés par le médecin est que le témoignage d’un témoin est par « ouï-dire » et que la cour ne peut donc pas s’y fier pour faire des conclusions. 

Le médecin ajoute que la cour a failli en jugeant ledit témoin crédible. Troisièmement, il avance que la cour a eu tort de déduire qu’au moment des faits, il roulait à vive allure. Il considère dans la foulée qu’elle se trompe en déterminant qu’il conduisait imprudemment.

Le Dr Sandeep Prayag soutient que la cour a fait un amalgame entre conduite imprudente et conduite sous influence de l’alcool. Le médecin est d’avis que la cour aurait dû traiter l’allégation d’imprudence indépendamment.

Dépositions des policiers 

Rappelons que le Dr Sandeep Prayag, âgé de 38 ans et domicilié à Rivière-du-Rempart, était poursuivi devant la cour intermédiaire pour « causing death by careless driving when under influence of intoxicating drink ». Il avait plaidé non coupable.

Les faits étaient que Poobarlen Pakireepillay était à moto et se dirigeait vers Port-Louis quant la voiture du médecin l’avait percuté de l’arrière. Il avait été retrouvé inconscient sur l’asphalte et portait des blessures sur tout le corps. 

Quant au deux-roues, il était en flammes et se trouvait à quelques mètres de l’impact de l’accident.

Un alcootest effectué sur le médecin avait révélé un taux élevé d’alcoolémie dans le sang, soit 105 milligrammes d’alcool pour 100 millilitres de sang. L’autopsie pratiquée par le Dr Prem Chamane avait attribué la cause du décès à un « shock due to multiple injuries ». 

La cour intermédiaire a reconnu le médecin coupable, cela après avoir tenu compte du témoignage de l’ami de la victime et des dépositions des policiers. Le médecin a écopé d’une amende de Rs 50 000. Outre la suspension temporaire de son permis, il aura aussi à effectuer des sessions de réhabilitation avant de reprendre le volant.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !