Live News

Le Dr Kovila Parsuramen : «J’ai donné l’alerte au NCG avant le naufrage du Wakashio 10 heures plus tôt»

Dr Kovila Parsuramen

Médecin généraliste, le Dr Kovila Parsuramen n’a pas parlé de santé sur le plateau de l'émission Au Coeur de l'Info mardi. Elle y était pour témoigner des débris qu’elle a vus sur la plage de Pointe-d’Esny vers 7h30 le matin du 25 juillet dernier. « Nous passions le week-end à Pointe-d’Esny. Lors d’une marche en famille, nous avons vu un siège appartenant à un canot de sauvetage qui semblait appartenir à un grand navire. Nous avons aussi vu des gilets de sauvetage neufs et des sangles censées rattacher le canot de sauvetage au navire qui ont été coupées. Comme mon beau-frère s’y connaît dans le domaine, nous étions inquiets car une personne aurait pu être en détresse. Nous sommes retournés à la villa pour informer les gardes côtes vers 8h19 », témoigne le Dr Kovila Parsuramen.

Et d’ajouter que son appel d’alerte le 25 juillet dernier a été noté et que 20 minutes après, la NCG a effectué une patrouille à Pointe-D’Esny. « Nous y sommes retournés pour prendre des photos. Mais les débris avaient été nettoyés en moins de trente minutes », renchérit-elle, tout en montrant la sangle qu’elle a récupérée le jour en question, à l’antenne.

Le Dr Kovila Parsuramen a souhaité être présente à l’émission Au Cœur de l’Info pour partager son témoignage et aussi pour avoir des réponses à ses questions. « J’ai donné l’alerte 10 heures avant le naufrage du Wakashio. Est-ce qu’on aurait pu éviter ce déversement d’huile lourde dans nos lagons ? », s’interroge-t-elle.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !