Live News

Le député Ehsan Juman plaide pour les frontliners

Vikash Nuckcheddy avoue que le gouvernement ira de l’avant avec le Press council s’il y a la nécessité. Le député Ehsan Juman demande qu’une somme soit puisée du Covid Fund pour être remise aux frontliners.

Le député du Parti travailliste (PTr), Ehsan Juman, et celui du MSM, Vikash Nuckcheddy, étaient les invités de l’émission Au Cœur de l’Info, animée par le tandem Patrick Hilbert/Ruth Rajaysur, lundi, sur Radio Plus. Lors de son intervention, le premier a réclamé qu’un montant soit décaissé du Covid Fund pour honorer le travail abattu par les frontliners.

«Le gouvernement a le devoir d’encourager les frontliners qui font un travail formidable. Qu’on leur donne de l’importance et de l’espoir », avance Ehsan Juman. Je suis d’avis, ajoute-t-il, qu’une partie du Covid Fund devrait être remise à ces professionnels sous forme de cachet, en reconnaissance à ce qu’ils sont en train de faire. Il a aussi fait ressortir que le gouvernement devrait également leur donner les équipements nécessaires pour travailler. 

Vacances parlementaires

Autre sujet abordé lors de l’émission : les vacances parlementaires. Le député Ehsan Juman a réitéré sa demande pour l’annulation des vacances parlementaires. « Au sein du gouvernement, nous avons un agenda établi et des projets de loi à débattre. Le gouvernement a toujours été aux côtés de la population. Si le besoin se fait sentir, le Parlement restera ouvert. Mais bien souvent, l’opposition se retrouve en dehors de l’hémicycle lorsque les séances sont en cours. Et maintenant, c’est cette même opposition qui réclame le renvoi des vacances parlementaires, afin d’instituer un comité visant à débattre sur l’urgence sanitaire dans le pays », a répliqué Vikash Nuckcheddy.

Nomination et transparence

Les récentes nominations au sein des institutions, comme celle de Prakash Maunthrooa à la tête d’Airports of Mauritius Ltd, ont ensuite été abordées. Le gouvernement, fait comprendre Vikash Nuckcheddy, choisit des vrais patriotes. « Il n’y a aucun politique de petit copain dans la nomination des responsables au sein des institutions. Prakash Maunthrooa a commencé sa carrière au bas de l’échelle. Il a été nommé pour ses compétences », soutient Vikash Nuckcheddy. 

IBA Act

Les amendements apportés à l’IBA Act ont, par ailleurs, été commentés lors de l’émission. « Il ne faut pas associer l’information et la source d’information. L’intention du gouvernement est de permettre aux médias de fonctionner comme il se doit, sans ‘fake news’ et mensonges. Ce n’est pas le gouvernement, ou encore le Premier ministre Pravind Jugnauth, qui viendra bafouer la liberté d’expression et la démocratie », clame le représentant du gouvernement. Vikash Nuckcheddy poursuit que « le gouvernement ira de l’avant » avec le Press council « s’il y a la nécessité ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !