Actualités

Le Commissaire électoral soumet 35 questions à Navin Ramgoolam

avin Ramgoolam

Le bureau du Commissaire électoral a réagi face à la pétition électorale déposée par le leader de l’Alliance Nationale, Navin Ramgoolam. Me Verna Nirsimloo, Chief State Attorney et qui représente le Commissaire électoral, a déposé une liste de trente-cinq questions à Navin Ramgoolam.

Candidat battu dans la circonscription no. 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière/Sud–Est), Navin Ramgoolam demande d’invalider l’élection de trois candidats de l’Alliance Morisien, soit celle de Vikram Hurdoyal, Zahid Nazurally et Sunil Bholah. Navin Ramgoolam avait terminé, lui, à la quatrième place.

Si, dans sa pétition, le leader des rouges s’est attaqué à la manière dont le registre des électeurs a été compilé, le Commissaire électoral lui demande en quoi ledit registre a été mal compilé pour la circonscription no. 10. Le Commissaire électoral demande aussi des détails sur les allégations de Navin Ramgoolam à l’effet que les élections dans ladite circonscription n’étaient pas « free and fair ».

Le Commissaire électoral veut aussi savoir du leader du PTr dans quelle salle de vote « une personne décédée a voté ». Cela comme l’a affirmé Navin Ramgoolam dans sa pétition. Aussi, le Commissaire électoral demande au leader de l’Alliance Nationale des preuves écrites attestant que les bulletins de vote ont été imprimés hors du Government Printing Office ou encore attestant que lesdits bulletins ont été imprimés dans une imprimerie, Quad Printing,  à Coromandel.  

Me Verna Nirsimloo a aussi soumis une liste de 28 questions à Navin Ramgoolam. Cela, au nom du Returning Officer de la circonscription no. 10. Ce dernier veut savoir, entre autres, les noms des personnes qui n’ont pu accomplir leur devoir civique dans cette circonscription, parce que leurs noms ne figuraient pas sur la liste des électeurs.

La pétition électorale de Navin Ramgoolam a été renvoyée au 27 janvier 2020. Cela après que Me Eric Ribot, Senior Counsel  et avocat des élus de la circonscription no. 10, ait informé la cour qu’il va présenter au cours de la prochaine audience une demande visant à faire rayer certains extraits de ladite pétition.


Deux Ramgoolam en quête d’avocats

Cités comme codéfendeurs dans la pétition électorale déposée par Navin Ramgoolam en Cour suprême, Aniketh Ramgoolam et Pravesh Ramgoolam se sont présentés devant le chef juge Eddy Balancy le lundi 13 janvier 2020. S’ils portent le même patronyme que le leader du PTr, ces deux candidats indépendants au no 10 (Montagne-Blanche/GRSE) lors des législatives du 7 novembre 2019 sont maintenant à la recherche d’avocats pour les représenter. Aniketh a soutenu n’avoir pas encore retenu d’homme de loi, ce depuis le 9 décembre 2019.

L’autre Ramgoolam est lui revenu sur sa position initiale. Si, lors de la dernière séance, il avait affirmé qu’il soutenait Navin Ramgoolam dans sa pétition électorale, cette fois-ci il a lâché « dan panik mo ti dir mo pe soutenir plainte Navin Ramgoolam ». Il souhaite retenir les services d’un homme de loi. Aniketh Ramgoolam avait recueilli 223 voix, tandis que Pravesh Ramgoolam avait obtenu 199 voix.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !