Bollywood

Le cinéma indien en deuil : Sridevi terrassée par une crise cardiaque à Dubaï

Sridevi

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe à Bollywood. L’actrice légendaire du cinéma indien, Sridevi, s’est éteinte à Dubaï après une crise cardiaque massive à l’âge de 54 ans. Elle y était pour assister au mariage de l’acteur Mohit Marwah (le neveu de Boney Kapoor, Anil Kapoor et Sanjay Kapoor) avec Antara Motiwala, la nièce d’Anil Ambani au Waldorf Astoria, Ras Al Khaimah. Elle était accompagnée de son mari Boney Kapoor et de leur fille Khushi. La fille aînée Janhvi n’a pas pu faire le déplacement à cause du tournage de son premier film, Dhadak, une comédie romantique dirigée par Shashank Khaitan pour Dharma Productions et Zee Studio. L’année dernière, elle a été vue dans Mom en compagnie de Nawazuddin Siddiqui et Akshaye Khanna.

Au cinéma dès l’âge de 4 ans

Sridevi (de son vrai nom Shree Amma Yanger Ayyapan) est née le 13 août 1963 à Sivakasi au Tamil Nadu. Son père, Ayyapan, était un homme de loi alors que sa mère, Rajeswari, dirigeait ses affaires au début de sa carrière.

Elle a commencé sa carrière à l’âge de quatre ans et a tourné plus de 250 films en hindi, en tamoul, en télougou, en malayalam, devenant l’actrice indienne la plus célèbre des années 1980. Elle est considérée comme la première super star chez les actrices de Bollywood. Vu son rayonnement dans des films en hindi, tamoul, télougou, malayalam et kannada, elle est devenue une des actrices les plus populaires du cinéma indien.

Sridevi a débuté sa carrière en tant que child artist dans Thunaivan de M.A. Thirumugham à l’age de 4 ans.  Son premier film à  Bollywood a été Julie (1975). Elle était Irène, la sœur cadette de l’actrice principale, Lakshmi dans ce film.

À 13 ans, elle a tenu son premier rôle de premier plan dans un film en tamoul, Moondru Mudichu (1976). Elle s’était imposée comme une des actrices les plus sollicitées de l’écran tamoul et télougou avec des films tels que 16 Vayathinile (1977), Sigappu Rojakkal (1978), Varumayin Niram Sivappu (1980), Meendum Kokila (1981), Premabhishekam (1981), Moondram Pirai (1982), Aakhari Poratam (1988), Jagadeka Veerudu Atiloka Sundari (1990) et Kshana Kshanam (1991).

Sa popularité n’a pas laissé insensibles les cinéastes de Bollywood. Elle y a fait ses débuts comme actrice principale dans Solva Sawan (1978), le remake de 16 Vayathinile. Elle est devenue très populaire du jour au lendemain avec Himmatwala (1983). Elle a travaillé ensuite dans une série de films à succès, dont Mawaali (1983), Tohfa (1984), Naya Kadam (1984), Maqsad (1984), Masterji (1985), Nazrana (1987), Mr. India (1987), Waqt Ki Awaz (1988) et Chandni (1989).

Ses prestations dans Sadma (1983), Nagina (1986), ChaalBaaz (1989), Lamhe (1991), Khuda Gawah (1992), Gumrah (1993), Laadla (1994) et Judaai (1997) méritent d’être    soulignées. Sridevi a décroché cinq Filmfare Awards.

Son retour avec English Vinglish

Après Judaai (1997), elle a interrompu sa carrière pendant quinze ans pour revenir sur les écrans en 2012. Sridevi a fait son come-back avec English Vinglish. Le film, produit par Balki, a été dirigé par son épouse, Gauri Shinde. Sridevi se met dans la peau d’une femme au foyer qui décide d’apprendre l’anglais pour satisfaire son mari et ses beaux-parents. Elle se fait inscrire pour un cours en anglais en toute cachette pendant ses heures perdues à New York.

Son dernier film Zero avec Shah Rukh Khan

Sridevi sera vue à l’écran pour la dernière fois dans Zero. Elle a fait une apparition spéciale pour ce film avec Shah Rukh Khan qui sortira en décembre. L’acteur tient le rôle d’un nain dans ce film. Elle a participé dans une scène d’une fête en compagnie de Shah Rukh, Alia Bhatt et Karisma Kapoor.

Elle y est de passage pour aider aux préparatifs du mariage de sa nièce. Ainsi, elle ose défier les moqueries de son entourage à l’effet que ses qualités ne soient limitées qu’à la cuisson de délicieux mets.

En 2013, le gouvernement de l’Inde lui a remis un Padma Shri. Au cours de la même année, elle a été élue India’s Greatest Actress in 100 Years dans un sondage réalisé par CNN-IBN à l’occasion du centenaire du cinéma indien.


 

Amitabh Bachchan avait une prémonition

Toute l’Inde s’est réveillée dimanche avec une très triste nouvelle. La super star Sridevi s’est éteinte. Partout à travers le monde, y compris à Maurice, ses fans pleurent sa subite disparition. Les gens ont commencé à se masser devant sa résidence à Mumbai dès l’annonce de son déès. Les messages de condoléances ont fusé de toutes parts. Tous les grands journaux du monde en parlent, mais c’est le tweet d’Amitabh Bachchan qui a surpris plus d’un. L’acteur vétéran, qui a joué aux côtés de Sridevi dans Khuda Gawah, a laissé entendre qu’il avait un pressentiment que quelque chose allait mal.

Amitabh Bachchan avait, dans un tweet, déclaré qu’il se sentait mal à l’aise et qu’il n’en connaissait pas la raison. Mais, après la nouvelle de la mort de Sridevi, les fans de l’actrice ont conclu que le vétéran avait un avertissement, d’origine inexplicable, mais qui s’impose à la conscience, d’un événement à venir.


Les messages de sympathie à la famille endeuillée pleuvent du monde entier

  • Le maire de Londres, Sadiq Aman Khan, membre du Parti travailliste britannique, n’a pas manqué de tweeter : « Really enjoyed meeting Bollywood icon Sri Devi on my recent trip to India. So sad to hear the news of the death of such a terrifically talented actress, performer and producer ».
  • Le Président indien Ram Nath Kovind n’a pas caché son choc. « Shocked to hear of passing of movie star Sridevi. She has left millions of fans heartbroken. Her performances in films, such as Moondram Pirai, Lamhe and English Vinglish remain an inspiration for other actors. My condolences to her family and close associates », a écrit le Président.
  • Le Premier ministre indien Narendra Modi a exprimé ses condoléances en ces termes : « Saddened by the untimely demise of noted actor Sridevi. She was a veteran of the film industry, whose long career included diverse roles and memorable performances. My thoughts are with her family and admirers in this hour of grief. May her soul rest in peace ».
  • Hrithik Roshan a parlé de son amour pour l’actrice disparue. « I loved her, admired her so much. My 1st ever acting shot was with Sri Devi. I was nervous in front of her n I remember her shaking her hands pretending 2b nervous cause of me just 2 boost my confidence. V had 2 laugh, n she kept laughing until I got it right. Will miss you mam », a dit l’acteur.
  • Pour Madhuri Dixit-Nene, le monde a perdu une actrice très talentueuse. « Just woke up to the terrible news of Sridevi passing. My heart goes out to her family. The world has lost a very talented person who left behind a huge legacy in film. #RIPSridevi  », a-t-elle tweeté.
  • Anupam Kher a eu l’occasion de travailler avec Sridevi dans plusieurs films : « This is how I will always want to remember #Sridevi - Happening, Vibrant, Brilliant, Beautiful, Bestest and Unique. #Queen Of Indian Cinema Sridevi  ».
  • Kamal Haasan a travaillé avec elle depuis des décennies. « Have witnessed Sridevi’s life from an adolescent teenager to the magnificent lady she became. Her stardom was well deserved. Many happy moments with her flash through my mind including the last time I met her. Sadma’s lullaby haunts me now. We’ll miss her », a dit l’acteur.

Témoignage de ses fans mauriciens sur Tele Plus:


Tournage à Maurice

Sridevi est venue pour la première fois en tournage à Maurice pour Mawaali (1983), une comédie produite par G. Hanumantha Rao de Padmalaya Studios et dirigée par K. Bapaiah. Le film, avec également Jeetendra et Jaya, est le remake de Chuttalunnaru Jagratha (1980).

Elle est revenue pour le tournage de Gumrah (1993) de Mahesh Bhatt avec Sanjay Dutt, Anupam Kher, Rahul Roy, Soni Razdan et Reema Lagoo.

Son dernier film tourné chez nous a été Kaun Sachcha Kaun Jhootha (1997) de Partho Ghosh avec Rishi Kapoor.

Sridevi avait été invitée par les autorités mauriciennes pour la Journée Internationale de la Femme cette année. Elle avait accepté l’invitation, mais le destin en a voulu autrement.

Son mariage avec Boney Kapoor

Pendant les années 80, Mithun Chakraborty avait une liaison avec Sridevi. Leur histoire d’amour avait commencé sur le plateau de Jaag Utha Insan (1984) de Rakesh Roshan. Ils s’étaient mariés secrètement. Mithun Chakraborty avait été obligé d’admettre leurs noces suite à la publication de leur certificat de mariage par un magazine. Malheureusement, cette union n’a pas duré.

Le 2 juin 1996, elle a épousé le producteur Boney Kapoor devenant ainsi la belle-sœur d’Anil Kapoor avec lequel elle a tourné à de nombreuses reprises. Le couple a deux filles, Jhanvi et Khushi, qui portent les prénoms des héroïnes de Judaai et Hamara Dil Aapke Paas Hai, films produits par leur père.


Les films mémorables de Sridevi

Sridevi a laissé en héritage pas moins de 300 films à l’intention de ses fans. Elle a grandi au cinéma au cours des cinq dernières décennies. Nous faisons une liste de ses meilleurs films  :

Sadma

Nehalata (Sridevi), une jeune fille est blessée à la tête lors d’un accident. Elle commence à se comporter comme une gosse. Certains prennent avantage de la situation et l’emmène dans une maison close. Elle est sauvée par Somu (Kamal Haasan), un instituteur qui tombe amoureux d’elle.

Chandni

Chandni, un des plus grands succès du box-office de 1989, ce film avait décroché le National Film Award for Best Popular Film de 1989.

Mr. India

Mr. India », une production de Boney Kapoor avec Anil Kapoor et Sridevi, avait rencontré un immense succès en 1987.

ChaalBaaz

Le thème semble être inspiré d’un roman d’Alexandre Dumas. Il a été adapté à plusieurs reprises par les cinéastes indiens dans « Seeta Aur Geeta » (Hema Malini) en 1972, « Ram Aur Shyam » (Dilip Kumar) et « Kishen Kanhaiya » (Anil Kapoor) en 1990.

Lamhe

Le film a été boudé par les cinéphiles en Inde pour son thème: Sridevi aime Anil Kapoor qui dans le passé a déjà aimé sa mère en secret.

Judaai

Judaai avec Anil Kapoor, Sridevi, Urmila Matondkar, Kader Khan, Farida Jalal, Johnny Lever, Paresh Rawal, Upasana Singh et Saeed Jaffrey est le remake de Shubhalagnam (1994), film en télougou.

English Vinglish

Basé sur un thème à domination féminine, « English Vinglish » a reçu un accueil massif des cinéphiles du monde entier. Le message véhiculé par le film : enlever la barrière linguistique pour l’épanouissement des femmes, a été très favorablement reçu par les collégiennes du Bihar, surtout celles appartenant à la communauté dalite, dite intouchable.


Sridevi a partagé plusieurs photos prises lors du mariage de son neveu sur son compte Instagram il y a trois jours. Voici les clichés du mariage à Dubai.

(Crédit photos : Instagram)