Bollywood

Le cinéma indien en deuil : les funérailles de Kader Khan ont eu lieu au Canada

Kader Kha

Les derniers rites funéraires de Kader Khan ont eu lieu au Canada, selon le vœu de sa famille. D'ailleurs, la quasi-totalité de sa famille s'y est installée. La légende du cinéma indien a poussé son dernier soupir, le 31 décembre dans un hôpital au Canada. Âgé de 81 ans, Kader Khan était souffrant depuis une longue période. Il s'est glissé dans le coma quelques heures avant de rendre l’âme. Les médecins ont tout fait pour le sauver, mais sans succès. Le vétéran a été hospitalisé depuis 16 à 17 semaines. Il y suivait un traitement spécialisé contre le « Progressive Supranuclear Palsy », une maladie qui entraîne la démentie et la difficulté à marcher. Depuis la semaine dernière, le vétéran a commencé à éprouver des difficultés à respirer. Il a été branché à un ventilateur. Kader Khan a mis le cap sur Canada pour être avec son fils Sarfaraz et sa belle-fille Shahista.

Kader Khan est né le 22 octobre 1935 à Kaboul, Afghanistan. Sa famille s’est émigrée à Bombay quand il n’avait qu’un an. Même s’il vivait dans le bidonville de Kamathipura, il a pu décrocher un Masters de l’Institution of Engineers (Inde). De 1970 à 1975, il était professeur de génie civil du M. H. Saboo Siddik College of Engineering à Byculla.

Il a fait ses débuts à Bollywood dans Daag (1973), film dans lequel il s’est mis dans la peau de l’avocat de la poursuite. Il a joué dans plus de 300 films en hindi et ourdou dans des rôles comiques ou des seconds rôles en compagnie de Govinda, Shakti Kapoor et Johnny Lever.

Plus de 300 films comme acteur

Kader Khan a commencé sa carrière à Bollywood en tant qu’écrivain de dialogues avant de se lancer comme acteur en second plan. Depuis, il a tourné dans plus de trois cents films, dont Adalat, Bairaag, Parvarish, Muqaddar Ka Sikandar, Shalimar, Mr. Natwarlal, Suhaag, Dhan Daulat, Qurbani, Jwalamukhi, Abdullah, Naseeb, Ahista Ahista, Yaarana, Zamaane Ko Dikhana Hai, Satte Pe Satta, Raaz, Desh Premee, Sanam Teri Kasam, Mehndi Rang Layegi, Himmatwala, Coolie, Ghar Ek Mandir, John Jaani Janardhan, Tawaif, Loha, Jawab Hum Denge, Shahenshah, Pyar Ka Mandir, Khoon Bhari Maang, Vardi, Baap Numbri, Beta Dus Numbri, Pyar Ka Devta, Saajan, Bol Radha Bol, Meherbaan, Aankhen, Eena Meena Deeka, Coolie No.1, Saajan Chale Sasural, Judaai, Dulhe Raja,Aunty No.1 et Sooryavansham.

Il a écrit plus de 250 films tels que Jawani Diwani, Benaam, Roti, Amar Akbar Anthony, Parvarish, Muqaddar Ka Sikandar, Suhaag, Mr. Natwarlal, Yaarana, Lawaaris, Desh Premee, Khuddar, Coolie, Sharaabi, Ganga Jamna Saraswati, Singhasan, Khoon Bhari Maang et Aunty No. 1. Il a aussi créé une série télévisée intitulée Hasna Mat pour la chaîne Star Plus.

Son fils Sarfaraz Khan est lui aussi acteur. Il a été vu dans le film In Your Arms produit par Kader Khan. Le film réunit les membres de trois générations de la famille Khan : Kader Khan lui-même, ses fils Sarfaraz et Shah Nawaz Ali et son petit-fils de huit ans Hamzaa (le fils de Sarfaraz). In Your Arms traite de la relation entre un mari et une femme qui sont sur le point de séparer légalement. Les membres de la famille Khan y ont tenu des rôles différents contrairement à la Kal Aaj Aur Kal, le film à succès qui avait réuni trois générations de la famille Kapoor.

Il est à noter que Kader Khan est l’homme derrière les dialogues mémorables d’Amitabh Bachchan dans Mr. Natwarlal, Amar Akbar Anthony, Agneepath, Muqaddar Ka Sikander, Laawaris et Naseeb.
Kader Khan a enlevé trois Filmfare Awards pour le meilleur dialogue dans Meri Awaaz Suno (1982), meilleur acteur dans un rôle comique pour Baap Numbri Beta Dus Numbri (1991) et meilleur dialogue pour Angaar (1993). L’American Federation of Muslims from India (AFMI) l’avait honoré pour sa réussite et ses services à la communauté musulmane en Inde.

Amitabh Bachchan a perdu un grand ami

Certes, la fraternité de Bollywood ne s’est pas montré insensible et une vague de soutien a immédiatement vu le jour sur les réseaux sociaux. On compte notamment Amitabh Bachchan qui n’a pas tardé à s’exprimer sur Twitter: « Kadar Khan passes away .. sad depressing news .. my prayers and condolences .. a brilliant stage artist, a most compassionate and accomplished talent on film .. a writer of eminence ; in most of my very successful films .. a delightful company .. and a mathematician !! ».

Pour Anupam Kher, « Kader Khan Saab was one of the finest actors of our country. It was a joy and a learning experience to be on the sets with him. His improvisational skills were phenomenal. His humour was eternal and original. He was a wonderful writer. We will miss him & his brilliance ». « If you were a late 80s-90s kid who watched hindi films, chances are you encountered the magic of Kader Khan. Never had the privilege of meeting him, but if I ever had I would say ‘ thank you for the laughter, thank you for your craft », a écrit Smriti Z Irani

Madhur Bhandarkar se souvient toujours de ses performances: « Sad to hear the demise of the versatile writer, actor, comedian Kader Khan. He made us laugh and cry at the same time.He entertained us with his punchful dialogues.God bless him ». Pour Arjun Kapoor, Kader Khan a marqué toute une génération. « An actor and a writer who defined a generation.. You’ve left a void in the industry that cannot be filled..RIP #KaderKhan.. My heartfelt prayers to his family », a tweeté l’acteur.