Actualités

Le cardinal Piat exhorte les Mauriciens à être des artisans de paix

cardinal Piat

À quelques jours de la visite du pape François à Maurice, le cardinal Maurice E. Piat appelle les Mauriciens à être des artisans de paix là où ils sont. 

Alors que les spéculations vont bon train en ce qu’il s’agit du message que le pape François adressera aux Mauriciens lors de sa visite le 9 septembre prochain, le cardinal Maurice E. Piat exhorte la population à « écouter ». Dans un message qu’il a accordé aux médias, il fait ressortir « qu’il ne s’agit pas de deviner mais d’écouter en profondeur ce que le pape François a à dire ». Selon lui, le pape a une vision très large de l’Église dans le monde et des défis de l’Église d'aujourd’hui qu’elle doit relever pour être davantage au service de ce monde qui évolue à une vitesse extraordinaire. 

« C’est très important de se mettre dans un état d’écoute. C’est à nous de chercher à devenir des artisans de paix jour après jour », a-t-il dit. Pour lui, même si le pape mérite des applaudissements, « il faut aussi le faire dans notre cœur dans le sens où le pape vient certainement pour nous encourager, mais il vient aussi pour nous interpeller et c’est très important de se préparer pour écouter ce qu’il a à dire », a-t-il fait ressortir.

Le cardinal Piat a ajouté qu’il aime beaucoup l’expression « artisan de paix ».  « L’artisan prend beaucoup de temps et d’attention. Il ne fait pas les choses rapidement. » Il exhorte ainsi tout un chacun de maintenir une atmosphère qui permet de construire la paix au jour le jour. « Il y aura des aléas, des accidents sur le chantier et des moments difficiles, mais c’est important que nous pensions que chaque jour et chaque rencontre au travail, au supermarché, là où nous habitons, est une occasion de construire la paix par le respect que nous avons et l’accueil que nous donnons », a soutenu le cardinal Piat.   

À quelques jours de l’arrivée du pape François, il évoque son admiration devant l’ardeur, l’enthousiasme et le dévouement des personnes, que ce soit du côté du gouvernement ou du diocèse, qui se donnent beaucoup de peine et aussi de leur temps pour préparer cette visite avec soin et minutie. « C’est comme si nous sommes en train d’accueillir un papa qui vient voir ses enfants », a-t-il conclu. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation