Le Cardiac Centre réclame Rs 340 000 à Vijaya Sumputh

Par Rizwaan Khodabux O commentaire

Rs 340 000. C’est la somme que devra rembourser Vijaya Sumputh au Trust Fund for Specialised Medical Care (TFSMC). Cela représente un mois de salaire que Vijaya Sumputh aurait touché après sa démission.

La décision a été prise par le conseil d’administration du TFSPC (Cardiac Centre). Le ‘Board’ considère qu’il y a eu « breach of contract » lorsque Vijaya Sumputh a soumis sa démission avec effet immédiat. « D’après son contrat, Vijaya Sumputh aurait dû donner un mois de préavis avant de démissionner, ce qu’elle n’a pas fait. Il n’y a pas non plus eu de ‘mutual agreement’ entre Vijaya Sumputh et le Board sur son départ précipité. Le TFSMC considère donc qu’il y a eu rupture de contrat », avance une source proche du dossier. Avant d’arriver à cette décision, le conseil d’administration du Cardiac Centre a recherché l’avis du State Law Office (SLO), lequel aurait donné son feu vert pour le recouvrement d’un mois de salaire que s’est approprié l’ex-directrice du Centre.

Selon nos informations, le Cardiac Centre aurait aussi sollicité l’aide de la Mauritius Revenue Authority (MRA). Cette fois, pour le recouvrement du « duty free » que Vijaya Sumputh aurait bénéficié pour l’acquisition d’une voiture.

Pour rappel, Vijaya Sumputh a démissionné comme directrice du Trust Fund for Specialised Medical Care le jeudi 30 mars 2017. Le salaire mensuel de Vijaya Sumputh faisait polémique. Le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, a révélé à l’Assemblée nationale qu’elle touchait Rs 323 000 mensuelles. Il a donné cette information après une interpellation du député du MMM, Rajesh Bhagwan.