Live News

L’attente des Mauriciens du Budget

Après les consultations pré-budgétaires, place maintenant au Grand oral prévu ce vendredi 11 juin 2021. Alors que le ministre des Finances annonce deux nouveaux piliers de croissance à l’agenda, les Mauriciens sont tenus en haleine quant à ce que prévoit le Grand Argentier pour ce budget 2021-2022. À la veille du Grand Oral, le Défi Quotidien a recueilli quelques témoignages pour connaître les attentes des Mauriciens.

Yovesh Gunnoo, 21 ans, de Quatre-Bornes :

yovesh« Au lieu d’investir des centaines de millions de dollars dans de nouvelles infrastructures, je prie pour un budget qui créera de nouvelles industries qui, par ricochet, créeront des emplois adaptés à la situation actuelle. Au lieu d’utiliser l’argent des contribuables pour soutenir Air Mauritius, une alternative devrait être trouvée pour cette entreprise. En tant que jeune de la République, j’ai pleinement confiance que le ministre des Finances a à cœur nos intérêts. Le budget 2021-2022 sera la lumière en cette période sombre pour les jeunes de l’île Maurice, car nous avons perdu la richesse en raison de la pandémie COVID-19. »


Vimee Samy, 38 ans, de Montagne-Longue :

vimee« Avec le challenge économique dont fait face le monde, j’attends à ce que le Grand Argentier prenne des mesures afin de relancer l’économie. J’ai confiance que le ministre des Finances présentera un bon budget 2021-2022 où tout le monde sortira gagnant. »


Gassen Murugan, 63 ans, de Curepipe:

gassen« Mes attentes reposent grandement sur l’intérêt des citoyens, surtout ceux au bas de l’échelle sociale. Avec la hausse des prix des denrées alimentaires, on s’attend à ce que la VAT n’augmente pas davantage, car avec la Covid-19, le coût de la vie est déjà très cher. À savoir que la VAT est payable non seulement par les contribuables, mais aussi par les chômeurs et les autrement capables entre autres. Je trouve cela injuste envers les foyers à faibles ou moyens revenus. Le gouvernement doit plutôt taxer les fortunés et les entreprises au lieu d’augmenter la VAT. »


Indira Chand, 53 ans, de Floréal :

indira« Avec la flambée des prix avant l’annonce du budget, je m’attends à ce que le ministre des Finances soit plus attentif aux familles de la classe moyenne. Il faut prendre en considération que la majorité des Mauriciens touche un salaire modeste sans possibilité d’augmentation en cette période de crise. Sans compter le nombre de personnes qui se retrouvent au chômage dû à cette crise. Tous les ans, le prix des denrées alimentaires de base augmente. J’espère que cette année ce ne sera pas le cas.  La situation financière des familles est devenue plus critique. Pour compenser le manque à gagner dans les caisses de l’État, il faudra plutôt taxer les riches. »


Didier Moutou, 44 ans, de Roche-Bois :

didier« En tant qu’acteur d’éducation dans le secondaire, j’attends à ce que le ministre consacre un budget pour la distribution des tablettes pour les élèves des Grades 10-13, car avec le contexte de la Covid-19, l’online teaching est devenue presque obligatoire. En sus, vu que les enseignants devront travailler avec leurs élèves pourquoi ne pas fournir des facilités d’ordinateurs portables ou des ordinateurs par la Development Bank Of Mauritius (DBM) ou autres institutions concernées à un taux d’intérêt préférentiel. J’attends à ce que ce budget soit à caractère social, car nous vivons dans une période ou même les personnes de la classe moyenne ont du mal à joindre les deux bouts. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !