Live News

L’Assomption : dans le respect des traditions

Assomption

En ce mercredi 15 août, nous fêtons l’Assomption de la Vierge Marie, soit le jour où la mère de Jésus est montée au ciel. Nombre de familles de foi chrétienne lui rendent un vibrant hommage lors d’une messe. Puis ils se retrouvent en famille et entre amis pour partager un repas ainsi que le traditionnel « gâteau Marie ».

D’après Jean-Maurice Labour, Vicaire général du diocèse de Port-Louis, l’Assomption de Marie est une célébration de la foi des chrétiens dans la dignité de la maman de Jésus dont le corps a été élevé au rang de ceux qui partagent la vie de Dieu, c’est-à-dire les saints. « Notre foi nous enseigne que contrairement aux autres saints, la sainte Vierge Marie a été placée auprès de Dieu avec son corps. Elle tient une grande place dans la foi chrétienne car c’est grâce à elle que Jésus est venu partager la condition humaine, dans une simple famille d’un village retiré d’Israël. Du coup, deux conceptions sont contredites, notamment l’image d’un Dieu distant et loin de l’humanité, et la conception d’une humanité complètement incapable d’accueillir Dieu. »

henry
Les Henri se réuniront autour d’un briyani de poulet.

Il ajoute que la plupart des catholiques se rendront à la messe en ce mercredi 15 août en portant des habits neufs. Père Labour souligne que le symbolique gâteau Marie tient toujours une place importante dans la célébration. Celui-ci trônera donc sur les tables de bon nombre de familles.

Deux gâteaux Marie seront installés sur celle des Henri à Petite-Rivière. « L’un est destiné à être dégusté en famille et l’autre à être partagé avec nos voisins hindous. Tous les ans, ils nous offrent des douceurs à l’occasion de Divali. Nous en faisons de même pour la Pâques et l’Assomption », confie Cynthia Henri, 26 ans, animatrice de l’organisation non gouvernementale Future Hope à Sainte-Croix.

La jeune femme et ses proches accordent d’ailleurs une place importante à la foi. C’est donc tout naturellement qu’ils assistent ce mercredi à la messe de l’Assomption. « C’est le jour où la Vierge Marie nous a quittés pour monter au ciel. Elle intercède auprès de son fils pour qu’il nous guide », souligne Cynthia Henri. Après la messe, ses parents, ses frères, sa sœur et elle se réunissent pour déguster un briyani de poulet. « C’est le plat préféré de mes frères », lance la jeune femme.

Sorenza Arayo, une Vacoassienne de 20 ans, ne pourra pas, quant à elle, assister à la messe vu qu’elle travaille jusqu’à midi. La prof de zumba doublée de Fitness Coach rejoindra donc sa famille pour le dîner. Au menu : un gratin accompagné de poulet et d’une salade. « Sans oublier le gâteau Marie, une pâte d’amande que j’aurai le privilège de couper, car nous sommes fidèles à la tradition », indique la jeune femme qui est également pieuse. « La Vierge Marie nous enseigne qu’avec Dieu à nos côtés, rien n’est impossible. »

sorenza
Sorenza (ici en compagnie de son grand-père), partagera un repas en famille.