Xplik ou K

À L’Amitié, Bramsthan : 40 cabris élevés dans un quartier résidentiel

cabris Un habitant de L’Amitié reproche à sa voisine d’élever 40 cabris et des poules chez elle.

Iy a de quoi devenir chèvre… Ryan dit vivre un véritable calvaire depuis des années. « J’habite une région résidentielle mais ma voisine nourrit une quarantaine de cabris chez elle. Cela cause des désagréments, notamment l’odeur et le bruit. Mes parents et moi avons tout essayé, mais aucune autorité n’a pu changer cette situation, que ce soit le conseil de district de Flacq, le bureau sanitaire ou la Police de l’Environnement. »

Au niveau du ministère de l’Agro-industrie, un préposé explique que ce cas concerne le conseil de district, car c’est lui qui a la responsabilité de d’octroyer un permis pour toutes les activités. Nous avons aussi contacté le bureau sanitaire où on nous a fait comprendre qu’il y a eu une visite conjointe des lieux par la Police de l’Environnement, le service sanitaire et le conseil de district, mais sans aucune suite.

Le conseil de district était censé prendre des sanctions car il y a effectivement un troupeau de plus de 40 cabris, sans compter des poules, alors qu’il faut un permis pour faire ce genre d’élevage. « Le cas a été envoyé en Cour, mais le plaignant ne s’est pas présenté. Nous ne savons plus quoi faire. »

Au niveau du conseil de district, le président a promis de faire le nécessaire pour résoudre le problème.