Live News

L’alouda ne connaît pas l’effet d’hiver 

«Vinn pran zot alouda… Koster vinn bwar zot alouda.» A tue-tête, c’est le cri du… commerce des marchands d'alouda au marché de Port-Louis. Il est lundi midi ! Dans le brouhaha folklorique du marché, jeunes et moins jeunes se frayent un passage entre les étals. Pour acheter des légumes, fruits et autres produits. Et ça donne souvent soif… 

L’alouda est là qui vous tend presque le verre. Tentant comme pas deux ! L’alouda se consomme avec ou sans glace, sucré ou non mais la mousse est incontournable.

L’alouda glacé, une boisson très appréciée des Mauriciens, est aussi agrémenté d’une crème veloutée tantôt rose, tantôt blanche. Une façon d’attirer le regard pour mieux séduire la soif ou 
le simple désir de dégustation.   

Qu’on se le dise : la vente d’alouda n’est pas en froid avec l’hiver. D’autant que le prix ce cette boisson bien de chez nous, à Rs 20 le verre, ne perce pas le porte-monnaie. Avinash Goyaram, un marchand d’alouda, reconnaît que la vente n’est pas aussi grosse qu’en été - en raison parfois d’une baisse de température qui incite plutôt à boire chaud -, mais il ne se plaint pas. «Nou kav dir ki en hiver ena ene ti sanzman dan konsomasion akoz ena pas contant bwar glacer, me pou dir ou fran, pena bel sanzman. Ena boukou dimoun ki vinn bazar ou si zot pe passe Porlwi, zot pu bizin vine bwar zot alouda ki lete ou l'hiver.» 

Pour Sarada Lutchumana, 54 ans, de Chemin-Grenier, cela va de soi de faire une pause-alouda. «C’est un détour qui en vaut la peine. Mo pa per mo tombe malade, au kontrer alouda la bien bon pu boire. Même ena l’hiver, pe fer chaud parfois et  alouda la rafraîchissant.»

Anand, un Mauricien établi en France, abonde dans le même sens « Enn ti alouda, ça fait pas de mal, c’est très bon pour la gorge, ça rafraîchit, dit-il.  L’hiver ici pas fer mwa per parski monn vivre l’hiver plis dir que ça et quand mo vinn Moris mo pas rate mo alouda dan Porlwi. »

En verre et contre toutes !

Notre alouda allèche même des touristes. Ce midi, certains, du pays des Kangourous, en sont à leur première dégustation. L’Australien Albert est complètement sous le charme jusqu’à cligner les yeux de plaisir… Il partage l’avis de nombreux Mauriciens. «C’est une boisson qui peut être dégustée tout le long de l’année peu importe la saison, et personnellement je trouve que c’est tellement délicieux que je pourrai y revenir tous les jours s’il le faut. Je ne raterai pas le marchand lors de ma prochaine visite. Il peut compter sur moi !», assure-t-il. 

Qu'il pleuve, qu'il tonne, qu'il neige, l'alouda a toujours la côte. En verre et contre toutes les boissons.