Spécial 1er mai 2019

L’Alliance Lepep à Vacoas - Pravind Jugnauth : «Le peuple est massivement avec nous»

MSM La foule est attentive au discours du leader du MSM.

Pendant 67 minutes, Pravind Jugnauth a parlé de ses réalisations ainsi que celles de son gouvernement. Minimisant ses attaques contre Paul Bérenger, leader du MMM, et ne mentionnant pas une seule fois le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, le Premier ministre est certain d’une éclatante victoire aux prochaines élections générales. « Le peuple est massivement avec nous », dit Pravind Jugnauth. Il remercie les « soldats du MSM » .

« Grande victoire personnelle »

Pravind Jugnauth exprime sa joie face à sa « grande victoire personnelle » devant le Privy Council, le 25 février, dans l’affaire MedPoint et la « victoire historique » de Maurice par rapport à la souveraineté de Maurice sur les Chagos devant la Cour Internationale de Justice. « Enn dimoun ti ena swadisan bel kontak dan Londres. Li ti bluffer. Zordi mask inn tonbe », ironise-t-il.

Metro Express

C’est avec « un pincement au cœur » que Pravind Jugnauth annonce que c’est le dernier meeting du MSM à Vacoas. Pour cause : le Metro Express passera sur la place où se tient cet événement. La première phase sera prête « fin septembre ». « Mon rêve est que le métro desserve l’ensemble du pays. On travaille déjà sur le tracé qui reliera Rose-Hill à l’Est en passant par ébène et Côte-d’Or. »

Agalega

« Cette campagne mensongère de l’opposition que nous cédons Agalega à l’Inde est fausse. » Il s’insurge contre « les attaques du Parti travailliste contre l’Inde ». « Ils sont jaloux de la relation que nous entretenons avec l’Inde. La Grande Péninsule voit en nous un gouvernement sérieux. C’est la même chose pour les pays arabes et la Chine. »

Le blâme sur les rouges

« L’opposition et surtout le Parti travailliste sont la cause de la faillite de nombreuses institutions », martèle Pravind Jugnauth. Il cite la MBC, Mauritius Post, la State Trading Corporation et les casinos, entre autres. « Pour tout ça, c’est le peuple qui doit trimer pour rembourser les dettes. Aujourd’hui, les institutions peuvent respirer. »

Combat contre de la drogue

Le changement de gouvernement en décembre 2014 coïncide à la relance de la guerre contre la drogue, insiste Pravind Jugnauth. « Je n’ai pas peur. Je suis le fils de mon père, sir Anerood. Chaque semaine, des étrangers sont arrêtés. Je suis fier que nous travaillons avec les autorités dans d’autres pays pour contrer cette mafia. » Par rapport à l’ordre et la paix sociale, « le taux de criminalité est en baisse ». Le projet Safe city qui est en train d’être déployé permettra « a bann madam senti zot plis en sekirite ».

Protecteur des jeunes filles

« Prenez tous les leaders de partis politiques. Pensez à ce qui se passerait si vous mettez votre fille dans une chambre avec un leader politique et dites-moi avec qui elle se sentira le plus en sécurité. Pensez à l’avenir de votre femme et vos filles », lance Pravind Jugnauth.

« J’ai envie de vomir quand je vois le traitement que l’on offre aux pédophiles. » Il commente ici l’affaire Michel de Ravel de l’Argentière. Reconnu coupable sous 21 chefs d’accusation d’attentat à la pudeur, il a écopé d’une caution de bonne conduite en Cour intermédiaire le 24 avril dernier et est sorti libre. « J’espère que la population jurera ce genre de personnes-là. »

« Je supplie la population »

Le Premier ministre veut une population qui mène une vie saine. « Notre santé doit être une priorité. Je supplie la population. Peu importe l’âge, vous devez pratiquer des activités sportives régulièrement. » Le gouvernement construit des infrastructures dans les quatre coins du pays pour permettre à la population de faire du sport. « Je veux que nos enfants s’épanouissent à travers le sport. »

Académie de football

Promesse électorale de 2014, l’académie de football revient sur le tapis. « Nous y travaillons. Bientôt vous saurez avec quelle équipe nous allons le faire », lance le Premier ministre en ajoutant qu’il espère que cette formation gagnera la Premier League. Parle-t-il de Liverpool ? « Il faut faire en sorte que nous atteignons les sommets, car il y a du talent à Maurice. »

Économie digitale

Pravind Jugnauth promet de continuer à développer ce secteur d’avenir. « Il y aura beaucoup de travail dans ce secteur-là. Nous avons amené le pays vers l’intelligence artificielle et le blockchain. »

« J’accueille les étrangers, mais… »

Les amendements à l’Immigration Act, adoptés le 16 avril dernier par le Parlement ont été abordés. « J’accueille les étrangers. Je les invite. Je ne m’immisce pas dans la vie privée des Mauriciens. À tous ceux qui souhaitent se marier, je leur souhaite tous mes vœux de bonheur. » Pravind Jugnauth commente ici l’affaire Patrick Hofman. Ancien commandant de bord à Air Mauritius, celui-ci est devenue, samedi dernier, le premier étranger à être déclaré « prohibited immigrant » sous les nouvelles dispositions de la loi. Il a eu malgré tout un visa de 15 jours et se mariera avec une Mauricienne le 5 mai.

« Ne pensez pas que quand on vous donne un travail ici que vous pouvez inciter les gens à faire la grève illégale et dire que vous allez foutre le bordel dans ce pays. »

Incitations à la révolte

Pravind Jugnauth soutient détenir des informations à l’effet que certaines personnes, liées à certains partis de l’opposition, tentent de diviser le pays en s’attaquant à des lieux de culte. « Faites attention. Je suis là pour protéger le pays et toute la population. Je les avertis. Je vais agir. »

Solidarité gouvernementale

Entre le Muvman Liberater d’Ivan Collendavelloo et le MSM, « il y a une solidarité et un respect mutuel ». Pravind Jugnauth dit croire fermement dans son partenaire politique.


Collendavelloo : « Il ne faut pas de division au sein de l’alliance »

Pravind Jugnauth à côté d’Ivan Collendavelloo.
Pravind Jugnauth à côté d’Ivan Collendavelloo.

Ivan Collendavelloo a demandé aux partisans du MSM et du ML de « rester unis ». « Il ne faut pas qu’il y ait de division au sein de l’alliance. » Selon lui, « nous nous dirigeons vers un second mandat du gouvernement au pouvoir ».

À la population en général, Ivan Collendavelloo affirme que « vous avez pris la bonne décision en 2014, mais ils font tout pour saisir le pouvoir ». Sur les amendements à l’Immigration Act, il affirme : « Il y a des étrangers qui viennent à Maurice et prennent avantage, voire abusent de notre hospitalité. Quand on leur dit qu’il ne faut pas se comporter comme des indésirables, ils sont en colère. Ils disent qu’on attaque leurs droits. Nous souhaitons la bienvenue aux travailleurs étrangers, mais ils doivent nous respecter ».

La victoire de Maurice contre la Grande-Bretagne devant la Cour internationale de Justice par rapport à la souveraineté des Chagos est « une grande victoire pour le pays ». « Nous avons récupéré notre territoire et nous sommes entièrement décolonisé. Nous avons aussi retrouvé notre dignité au niveau international. »


Les élections pas  abordées

Quelques sujets n’ont pas du tout été abordés par le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Il n’a pipé mot sur l’élection partielle au No 7 (Piton/ Rivière-du-Rempart) et n’a pas mentionné les élections générales alors que la fin du mandat de ce gouvernement est en décembre.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !