Actualités

L’affaire MedPoint devant le Privy Council : le sort de Pravind Jugnauth intéresse ses mandants

Vidia Taucor Vidia Taucor est confiante que son député s’en sortira.

Le Défi Quotidien a tâté le pouls des mandants de Moka/Quartier-Militaire, fief du Premier ministre. La majorité des habitants n’ont pas caché leur certitude d’une victoire de Pravind Jugnauth devant le Privy Council.

« Maurice prendra un sale coup si le Premier ministre Pravind Jugnauth est trouvé coupable et se retrouve derrière les barreaux…», avance Mohamed Gheenahoo, 58 ans, rencontré à St-Pierre. « Je reste confiant qu’il y aura un heureux dénouement dans cette affaire. Il faut toutefois respecter la décision du Privy Council », dit-il.

Mammood Maghun, qui se tient à ses côtés, abonde dans le même sens, soulignant toutefois que « le Premier ministre doit purger sa peine comme n’importe quel citoyen en cas de condamnation ».

Notre interlocuteur souligne que c’est le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth qui devrait « reprendre le flambeau de Premier ministre si le Privy Council désavoue Pravind Jugnauth. »

Dans la chaleur étouffante et le bruit assourdissant des moteurs de véhicules, nous poursuivons notre parcours. Direction : Dagotière où nous croisons Vidia Taucor, marchande de fruits de 49 ans. La langue bien pendue, notre interlocutrice accepte de se faire prendre en photo. « Pravind bizin sorti pou li kapav roul pei. Li pe fer so travay bien… » dit-elle avec le sourire. La marchande rejette toute possibilité que son député soit incarcéré à la suite d’un éventuel jugement défavorable du Privy Council. « Je ne pense pas qu’il sera incarcéré. Sinon, li ti pou bizin condane depi lontan ! », s’exclame-t-elle.

Vimi, une autre commerçante, est plus réticente. Le sourire facile, elle avoue timidement son désir de voir Pravind Jugnauth blanchi.

« Pravind Jugnauth bizin al fer prizon. La loi bizin pou tou dimoun. Ou ine fane, ou paye », tonne un résident de Quartier-militaire sous couvert de l’anonymat. Assis à l’ombre d’un goyavier, ce planteur de légumes ne mâche pas ses mots envers le gouvernement et les politiciens également. « Nous ne sommes que des misérables et ceux qui sont au pouvoir, grâce à nos votes, ne sont que des intouchables et des capitalistes. À qui la faute ? Je répète : Pravind Jugnauth doit faire de la prison s’il est trouvé coupable dans l’affaire MedPoint », martèle notre interlocuteur.

Dans la région de La Laura, c’est le calme plat. Entourées de verdures, les maisons nichées au pied de la montagne Pieter Both offrent une vue magnifique. Si certains habitants sont avares de mots et disent « ne pas vouloir commenter » l’appel du DPP devant le Privy Council, d’autres rétorquent simplement : « Pli bon li gayn so zafer ! Li ene bon Premye Minis. Pei bizin li… Ki ou panse ? »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !