Faits Divers

À La Tour Koenig : un restaurant transformé en champ de bataille

Deux hommes en colère en sont venus aux mains, samedi, à la Tour Koenig, à l’entrée de Pointe-aux-Sables. Ils ont poursuivi les hostilités à l’intérieur d’un snack qu’ils ont transformé en champ de bataille. Ils ont laissé derrière eux une scène de désolation.

La gérante d’un snack à La Tour Koenig a été surprise de voir surgir dans son commerce, samedi après-midi, deux hommes qui se battaient dehors. Elle a assisté à des scènes de violence inouïe, incapable d’y mettre un terme.

Voilà plusieurs années que cette habitante de Sainte Croix gère un snack avec son époux « Jamais nous n’avons eu de problème. Samedi, il était 15 h 15, lorsque deux individus se battaient à l’extérieur. L’un d’eux a pris la fuite, il n’a rien trouvé de mieux que de chercher refuge dans notre snack. L’autre protagoniste l’a invité à sortir. L’homme a refusé de sortir. L’autre individu a décidé de le cueillir lui même.  C’est ainsi que mon snack a été converti en champ de bataille. La bagarre a repris de plus belle. Les coups pleuvaient de toutes parts. Tout ce qui tombait sous la main était utilisé comme arme. Enn inn pran marmit roti inn tape. »  

Le mobilier du snack est saccagé. Les supplications et les cris affolés de la propriétaire pour les ramener à la raison n’auront aucun effet. La dame verra des vitres de son commerce voler en éclats. Les bris de verre vont atterrir dans les plats du jour préparés à l’intention des clients.  « J’avais préparé des œufs de rôti, de la rougaille, du vindaye de poisson », dit-elle éplorée.

C’est finalement l’époux de la gérante et quelques amis qui parviendront à éjecter les deux énergumènes hors du snack. La police qui est ensuite arrivée, a procédé à l’arrestation des deux hommes.

Suite à ces violences, les propriétaires du snack ont dû jeter toute la nourriture. Les pertes s’élèvent à Rs 2 700, précise la gérante. Elle a consigné une déposition pour ‘damaging property’ contre les deux indésirables visiteurs.