Faits Divers

La Tour Kœnig : le calvaire d’un père face à la violence de son fils alcoolique

Roland (prénom modifié), âgé de 62 ans, un habitant de La Tour Kœnig, voit de toutes les couleurs avec son fils alcoolique. Les arrestations n’ont eu aucun effet sur lui.  

Ce père de trois enfants a exercé comme aide-camionneur. Il explique qu’en 2018, il a pris sa retraite, lorsqu’il a soufflé ses 60 bougies. Il souhaite maintenant profiter d’un repos mérité au calme, mais ce n’est pas le cas. 

Son épouse, âgée de 70 ans, et lui-même vivent en compagnie de leur fils âgé de 31 ans qui leur rendrait la vie infernale. « J’ai porté plusieurs fois plainte contre lui à la police. Parfois, la police a pris des actions contre lui. Arrêté et libéré par la suite, il revient à la maison et nous fatigue », raconte-t-il. 

Le mardi 14 janvier, aux alentours de 20 heures, il était chez lui à regarder la télé quand son fils lui aurait demandé de l’argent. « Kan li bwar li vinn violan, li demann larzan pou al aste sigaret. Mo refize, li koumanss zoure e li finn mem agress mwa. Li pa per pou batt mwa et mem so mama. »
Selon lui, son fils l’a agressé et il a eu une fracture à la cheville du pied gauche. Il dit avoir porté plainte contre lui après sa sortie de l’hôpital. 

Le vendredi 24 janvier, le fils s’en serait pris à nouveau à son père et lui aurait demandé de l’argent pour acheter des cigarettes. 

« Li ena enn problem lalkol. Mo finn reysi telefonn la poliss kinn vini e finn amenn li lopital Brown Séquard. Sinon li kapav touy nou dan lakaz », dit Roland. 

Le fils, qui est actuellement sous traitement psychiatrique, est toujours hospitalisé. À sa sortie,  il répondra d’une accusation provisoire d’assault upon elderly person.

Pour sa part, Roland explique qu’il ne veut plus que son fils vive sous le même toit que lui. Mais son épouse n’approuve pas sa décision. « Si li pou vinn ress la kan li sorti, mwa ki pou kit lakaz la, li va ress ek so mama. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP