Législatives 2019

La Source, Quatre-Bornes : «Une équipe, un programme et un leadership de Navin Ramgoolam», dit Arvin Boolell

«Une équipe, un programme et un leadership de Navin Ramgoolam». C’est ce qu’a affirmé le député sortant de la circonscription Belle-Rose/Quatre Bornes, Arvin Boolell, ce vendredi soir, 18 octobre, à La Source, dans les villes des fleurs. Il animait une réunion de l'Alliance Nationale (PTr-PMSD-Mouvement Jean-Claude Barbier) avec à ses côtés l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen et le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval.

Pour Arvin Boolell, «le chemin de la victoire et de la lumière est proche pour l’Alliance Nationale». Il a appelé l’électorat «à redonner à la politique ses lettres de noblesse et avec un nouvel horizon politique et une vision pour le pays».
Il a critiqué le gouvernement sortant MSM-ML qui, selon lui, a fait durant ces cinq dernières années une «politique de vengeance et d’arrestation arbitraire». «Le pays a vécu des moments difficiles», a-t-il dit. «Quand le peuple se lève […] pour cette élection cruciale, le pouvoir doit repartir au peuple», a-t-il précisé.

De son côté, l’ancien ministre des Finances a parlé d’une «économie mauricienne en panne». «Usines fermées, licenciements, déclin de l’industrie sucrière et de la zone franche ou de l’industrie touristique qui est en crise». «La croissance économique est cassée et le nombre d’emplois a baissé», a affirmé Rama Sithanen. Pour l’économiste, «les mesures fiscales sont destinées à une seule famille», et citant «l’affaire Serenitygate». «Il faut sanctionner le gouvernement sortant», a-t-il déclaré.

Pour terminer, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, a assuré au début de sa prise de parole que les bookmakers donnent comme «favorite l’Alliance Nationale». Une annonce qui a été applaudie par l’assistance. L’Alliance Nationale veut «travailler pour le développement du pays».

Le leader des Bleus a longuement évoqué la faillite du groupe BAI et a promis comme l’avait déjà fait Navin Ramgoolam que «les victimes seront remboursées». Il a aussi abordé les violences domestiques dans le pays en soutenant que «cela ne peut pas continuer». «Nous prenons l’engagement pour qu’il ait demain zéro tolérance au niveau des violences domestiques».

«Gayan c’est un désastre», a-t-il aussi souligné. Xavier-Luc Duval a rappelé les difficultés actuelles de l’industrie touristique prenant comme exemple «le groupe Sun avec l’emploi de 4 100 personnes qui serait menacé».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !