Explik Ou Ka

À la rue Raoul Rivet, Port-Louis : les travaux achevés, les panneaux de sens interdit toujours là 

Cela fait trois mois que les travaux à la rue Raoul Rivet, Port-Louis, sont terminés.

Les travaux qui étaient en cours à la rue Raoul Rivet, à Port-Louis, sont achevés depuis trois. Pourtant, les panneaux « No Entry » qui y avaient été placés temporairement n’ont pas été enlevés. Le hic c’est que les automobilistes qui savent que les travaux sont terminés font fi des panneaux et empruntent cette route, commettant ainsi une infraction. 

Quand les travaux d’infrastructures routiers sont complétés, qui est chargé d’enlever les panneaux « No Entry » placés temporairement ? C’est la question qui taraude Rajkoomar Muddun, un moniteur d’auto-école de 65 ans. Il explique que les travaux d’infrastructures routiers entrepris à la rue Raoul Rivet, à Port-Louis, ont été achevés depuis trois mois. Tous les automobilistes sont au courant. Cependant, les panneaux « No Entry » qui avaient été placés pendant la durée des travaux n’ont toujours pas été enlevés.  Le problème c’est que les automobilistes qui savent que les travaux sont terminés empruntent cette route, faisant fi du panneau de sens interdit. Ce faisant, ils risquent d’écoper d’une contravention. La situation est d’autant plus confuse que des policiers empruntent cette rue pour les tests de conduite, puisque ce chemin figure sur le tracé. 

Contacté, le sergent Barlen Munisami a donné les explications suivantes : « Selon le code de la route, quand un panneau est placé par la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU) dans le cadre de travaux, un communiqué est émis et il fait force de loi. Parfois les panneaux sont temporaires et les inscriptions sont sur un fond jaune. Mais il arrive que des panneaux permanents, dont le fond est blanc, soient enlevés après les travaux. »

Mais une chose est sûre, dit-il : aussi longtemps que ces panneaux ne sont pas enlevés, ils ont force de loi. « Il faut faire attention de ne pas être mis à l’amende. La Fixed Penalty est de Rs 2 000 (for failing to comply with Traffic Branch). » Pour ce qui est d’enlever les panneaux, le sergent Munisami explique que ce n’est pas à la police de le faire, mais à la TMRSU avec la collaboration de la municipalité de Port-Louis. 

« Toute personne qui veut attirer l’attention des autorités pour que ces panneaux soient enlevés peut écrire à la TMRSU en mettant en copie la mairie et le commissaire de police. La personne peut aussi se rendre dans les locaux de la TMRSU qui se trouvent à la rue Saint-Georges, Port-Louis, pour rencontrer l’ingénieur concerné. Toutes les instances concernées par les travaux seront avisées. L’autorité qui a placé les panneaux est tenue de les enlever », ajoute-t-il. Pour lui, deux choses peuvent expliquer pourquoi les panneaux de sens interdit de la rue Raoul Rivet n’ont pas été enlevés : « Soit c’est un oubli de l’autorité concernée, soit les travaux ne sont pas finis. »

Rajkoomar Muddun ne semble pas être convaincu par les explications du sergent. « La sécurité de la route concerne tout le monde. Si la police passe par là, ne prend aucune action et attend que les citoyens avertissent l’autorité concernée, il y a un gros problème. Il ne s’agit pas d’un cas isolé. Cela concerne l’île toute entière. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !