Actualités

La révocation d’une adoption agréée

La Cour suprême

La juge Karuna Devi Balaghee a agréé à la demande d’un couple qui réclamait l’annulation d’une adoption prononcée le 11 décembre 1991. La juge a conclu que le couple a pu établir qu’il y a des « motifs graves», justifiant la révocation de cette procédure. Elle a ainsi annulé, le jeudi 13 juin 2019, l’ordre faisant état de l’adoption simple d’un adolescent par le couple.

Dans sa plainte, le couple raconte qu’il vit en France depuis 1979. Mari et femme ont adopté l’adolescent alors qu’il était âgé de 10 ans. C’était en 1991. Le garçon était le neveu du mari (NldR, le fils de son frère). Après l’adoption, le mari est venu à Maurice à plusieurs reprises et a demandé à l’adolescent de l’accompagner en France, mais en vain. Le jeune homme disait qu’il avait « bann ti problem par si par la ». L’époux n’a alors pas insisté.

Selon les dires du mari, son neveu a à son actif des antécédents criminels liés à la drogue. Il a aussi soutenu que l’ado l’a déjà menacé plusieurs fois et qu’il ne fait preuve d’aucun respect à son égard. Le mari déclare que l’adoption est devenue « insupportable », d’où la demande de révocation du couple.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !