Live News

À la réouverture des frontières le 1er octobre : les hôpitaux régionaux dotés de salles pour la Covid-19

Il y a de la place dans les cinq hôpitaux régionaux pour traiter les patients de la Covid-19.

Avec la réouverture des frontières, ce vendredi 1er octobre 2021, l’Hôtel du gouvernement est conscient que le risque que des variants fassent leur apparition à Maurice est bien réel, tout comme une explosion de cas positifs. Dans cette optique, des salles ont été aménagées dans les cinq hôpitaux régionaux afin de soigner les patients atteints de la Covid-19.

Tout est fait pour éviter une explosion de cas de Covid-19 à l’ouverture des frontières ce vendredi 1er octobre 2021. Au Bâtiment du Trésor, on laisse comprendre que toute personne qui vient à Maurice doit présenter un test PCR négatif 72 heures avant son arrivée. « Au 5e jour, il faudra aussi se soumettre à un Rapid Antigen Test’. Il faut aussi souligner que la campagne de vaccination pour la ‘booster dose’ vient de démarrer », y indique-t-on. Les personnes non-vaccinées devront, elles, observer la période de quarantaine, poursuit notre intervenant.

Au National Vaccination Committee, on indique que les hôpitaux ne seront pas surchargés, « c’est juste une nouvelle responsabilité ». « Si les établissements de santé régionaux ne traitaient pas la Covid-19 il y a quelque temps, c’est désormais le cas. Aussi, avec la réouverture des frontières, les hôtels ne peuvent plus faire office de centres de traitement. Le ministère de la Santé est ainsi entré en jeu », fait comprendre un responsable, qui affirme qu’il y a « aujourd’hui des salles dans les cinq hôpitaux - Dr A. G. Jeetoo, SSRN, Jawaharlal Nehru, Victoria et Dr Bruno Cheong - pour le traitement de la Covid-19, et que cela ne plaît pas tout le monde ».

Auparavant, les patients étaient traités uniquement à l’hôpital de Souillac et au New ENT. « Désormais, quatre salles pour le traitement de la Covid-19 sont disponibles dans tous les hôpitaux. On compte 250 lits. Sans compter les 90 places à l’hôpital ENT, avec, notamment 60 pour les soins intensifs et 30 qui disposent aussi de ‘ventilators’. À l’hôpital de Souillac, on compte 60 lits, dont 30 pour les soins intensifs et 26 avec des ventilators », avance-t-on. Du coup, 400 lits sont disponibles dans les hôpitaux pour les patients qui ont des symptômes de la Covid-19. « Mais il ne faut pas oublier que les hôpitaux disposent de plus de 3 000 lits et que le ministère de la Santé peut toujours augmenter le nombre si le besoin se fait sentir », dit-on.  

« Le High Level Committee sur la Covid-19 a travaillé si les cas positifs explosent avec la réouverture. L’équipe du ‘contact tracing’ est sur le qui-vive où cas ou des variants font leur apparition », avance-t-on.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !