Live News

La police rejette les demandes de manifestation devant la résidence de trois chefs de partis politiques

Le Commissaire de Police a rejeté les trois demandes pour la tenue des rassemblements devant les résidences du Premier ministre, Pravind Jugnauth, à Vacoas, du leader du PTr, Navin Ramgoolam, à Riverwalk, Floréal, et le leader du MMM, Paul Bérenger leader du MMM à Riverwalk, Floréal. 

Dans une déclaration à www.defimedia.info ce jeudi soir, le Commissaire de Police, Khemraj Servansing, affirme que les trois citoyens qui avaient formulé ces demandes peuvent toutefois se tourner vers la Cour afin de contester sa décision. « C’est leur droit de saisir la Cour pour contester ma décision », a-t-il dit.

L'activiste social, Bruneau Laurette, avait formulé une demande pour la tenue d'un rassemblement devant la résidence du Premier ministre, Pravind Jugnauth, à Angus Road, Vacoas, le 7 novembre. Il avait justifié sa démarche par le fait que «Pravind Jugnauth n’ait pas donné d'explications à la population sur les allégations formulées contre lui autour de l’acquisition d'un terrain à Vacoas au coût de Rs 20 millions en 2008». C'est le leader du Reform Party, Roshi Bhadain, qui avait formulé ces allégations lors d'un congrès de son parti le mois dernier.

Olivier Louis Franco Berty, un habitant Vallée-des-Prêtres, voulait lui manifester avec neuf autres personnes, devant la résidence du leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, à Riverside, Floréal, le même samedi 7 novembre, de 13 heures à 16 heures. Ce citoyen dit vouloir exprimer sa déception en tant en que citoyen, car le chef des mauves est toujours en poste après les allégations dans l’affaire Burmeister & Wain Scandinavian Contractor, dit-il.

L'autre personne qui avait fait part de son intention d'organiser une protestation publique est Ramprakashsingh Budlorun. Cet habitant de Beau-Bassin voulait tenir un rassemblement devant la résidence de Navin Ramgoolam, à River Walk, Vacoas, toujours le samedi 7 novembre, entre 14 heures et 16 heures. Il estime que le leader des rouges n’a pas pu donner une bonne explication sur les Rs 220 millions retrouvées dans son coffre.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !