Live News

La plateforme de l’Espoir réclame la démission immédiate du Speaker de l’Assemblée nationale

« Le Speaker de l’Assemblée nationale a franchi la ligne rouge » affirme le leader de l’opposition. En conférence de presse dans l’après-midi de ce mercredi 4 août, les membres de la plateforme de l’Espoir ont réclamé, à l’unanimité, la démission immédiate de Sooroojdev Phokeer « suite aux incidents survenus au parlement mardi ». Ce qui s’est passé est inacceptable pour la démocratie, le parlement, le pays et la réputation de Maurice au niveau internationale, selon le leader de l’opposition.

Xavier-Luc Duval qui qualifie Sooroojdev Phokeer de « serial offender » estime que ce dernier a traîné le parlement dans la boue.

Le leader des bleus d’affirmer que « le Speaker n’agit pas tout seul » et qu’il est « encouragé » par le Premier ministre.

« La responsabilité de ce qui se passe au parlement repose sur les épaules de Pravind Jugnauth », a-t-il ajouté. 

Xavier-Luc Duval a également commenté les « propos insultants » de Sooroojdev Phokeer lancés en pleine séance à l’adresse du député du MMM, Rajesh Bhagwan. « C’est horrible de se moquer de la maladie des gens », dit-il.

Paul Bérenger : « Toute la population est révoltée » 

Le leader des mauves qualifie d’ « inacceptable » et de « révoltant » les actions du Speaker qui, selon lui, ont été « poussées » et « encouragées » par le Premier ministre. 

« C’est la première fois qu’un Speaker fait un walk-out », précise-t-il.
 
Paul Bérenger a également commenté la tranche dédiée au Prime Minister’s Question Time (PMQT) à l’Assemblée nationale hier.   « La manyer ki linn soutir PM pou kip a ariv lor kestyon Angus Road san presedan ». Selon lui le Speaker de l’Assemblée nationale a scruté la pendule à trois reprises. 

Il qualifie cette situation de « complot » et se dit « triste » de voir des jeunes députés participer à ce jeu.

« Kestion d’Angus Road pe fer Pravind Jugnauth pa dormi » 

Pour Nando Bodha, un Speaker représente la dignité, la sérénité voire l’efficacité du parlement en ce qui concerne la transparence entre autres. Le rôle du Speaker, ajoute-t-il, est de protéger l’opposition qui est en minorité. Il doit assurer que la voix de l’opposition soit entendue. 

Mais, avec le nombre de suspensions et de ‘walk-outs’, le comportement du Speaker de l’Assemblée nationale, selon lui, laisse à désirer.
 
« Nous sommes solidaires avec Rajesh Bhagwan. La manière dont le Speaker a agi est inacceptable », dit Nando Bodha. 

Aux dires du fondateur du parti Rassemblement mauricien, « le Mouvement socialiste militant (MSM) et Pravind Jugnauth fin pourri tou ban institusyon. Et la dernière institution à être dévalorisée est le Parlement.

Li fin servi le parlman pou evit repon lor Angus Road. C t kler ki la kestion d’Angus Road pe fer Pravind Jugnauth pa dormi. La tet fatigue », estime Nando Bodha. 

Séance houleuse au parlement mardi 

La tranche dédiée au Prime Minister’s Question Time (PMQT) a été très mouvementée hier, mardi, 3 août.
La réponse du Premier ministre et le temps pris par ce dernier pour répondre à une question du député MMM, Reza Uteem, sur la carte d’identité nationale a mis le feu aux poudres. 

Le député rouge, Patrick Assirvaden a ainsi tenu à soulever un "point of order". Selon ce dernier, le chef du gouvernement a pris « tout son temps pour répondre à une seule question pendant trente minutes », alors qu’il avait une question « qui concerne le PM directement ».  

De plus, à la suite d’une remarque du député Rajesh Bhagwan sur l’état de sobriété de Sooroojdev Phokeer, le Speaker de l’Assemblée nationale a lancé : « look at your face! », à 11 reprises à l’adresse du député du MMM. 

Roshi Bhadain promet des « révélations sur l’Affaire Angus Road » dès demain.

Selon le leader du Reform Party, c’est « l’Affaire Angus Road ki pou fer Pravind Jugnauth ale com Premie minis ». 

« On va apporter des éléments qui seront rajoutés, cette fois, aux actions légales. L’équipe ‘Avengers’ travaille dessus. Beaucoup d’autres révélations sont prévues dans cette affaire », a déclaré Roshi Bhadain.

« Par la grâce de Dieu le 26 octobre quand le parlement va reprendre, il y aura un nouveau gouvernement ».

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !