Live News

La plainte constitutionnelle de ReA rejetée : «Le combat continue»

« Li enn zour inportan, la kour inn pronons enn zizman. Nou respekte zizman la kour siprem me konba pou ki bann sitwayin morisien kapav poz kandida dan enn eleksyon pe kontinie », a déclaré Ashok Subron. Et ce, après que la plainte constitutionnelle déposée par Rezistans ek Alternativ (ReA) a été rejetée par la Cour suprême ce vendredi 30 septembre. 

S’adressant à la presse à sa sortie de cour, en ce vendredi matin, le porte-parole de ReA a souligné que ce combat juridique et politique, qui a débuté en 2005, dure depuis treize années. Cela, « afin que chaque enfant qui est né dans l’état mauricien soit reconnu comme un citoyen mauricien et puisse ainsi poser sa candidature comme citoyen mauricien ». 

Ashok Subron a déclaré que le combat continue. De plus, il a affirmé que d’autres possibilités se présentent désormais à ReA. « Ena posibilite ale divan Privy Council ou rant bann lezot kais. » Il a rappelé que les élections générales sont prévues prochainement et qu’il est important de clarifier si les candidats de ReA seront en mesure d’y participer sans pour autant déclarer leur partance ethnique. 

« La kour inn swazir pou pronons lor kestyon teknikolegal… leta morisien inn mank inpe zenerozite anver bann zanfan sa pei-la », a-t-il conclu avec un peu de regret. 

Pour rappel, ReA conteste, depuis 2005, la disqualification d’un candidat à une élection, au cas où celui-ci ne déclare pas son appartenance ethnique.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !