Live News

La Noël, période de fête et de solidarité

C’est Noël chaque jour qu’on essuie une larme dans les yeux d’un enfant dit la chanson. Et même si c’est aujourd’hui le 25 décembre, pendant tout le mois de décembre, des associations, entreprises, ou individus n’ont pas cessé de faire plaisir aux petits comme aux grands dans les quatre coins de l’île. Zoom sur ces actes de solidarité, des moments de partage, ces instants où l’on se rappelle qu’il y a plus de bonheur à offrir qu’à recevoir … 

Une première pour la Young Activist Association

Young Activist Association

Née il y a à peine un an, l’association composée essentiellement de jeunes, a tenu à clôturer l’année de la plus belle des manières. Ces jeunes ont notamment passé une journée entière aux côtés des enfants qui avaient fait le déplacement de Mahébourg.

Ils l’avaient déjà inscrit dans leur agenda en cette fin d’année 2019. Plus d’une vingtaine de jeunes du Young Activist Association se sont donné rendez-vous au Jardin Botanique de Curepipe au cours de la matinée du dimanche 22 décembre en vue d’organiser une journée récréative pour les bénéficiaires du Youth with Disabilities Empowerment Platform. Selon Azhar Khodabux, président de l’association et âgé de 26 ans, explique que la journée a été organisée pour clôturer les activités de l’association pour 2019. « Initialement, on a voulu organiser une journée pour les enfants souffrant d'un handicap, car ce n’est que très rarement qu’ils sortent et bénéficient d'une journée récréative. Le plus important c'est qu'ils sentent qu'ils sont aimés et qu'il y a des personnes qui leur viennent en aide et font de cette journée récréative un moment mémorable », fait-ressortir le jeune homme. Selon les dires du responsable de l’association, la journée n’aurait pas été une réussite sans les différents sponsors qui ont apporté leur soutien à l’association. 

Les enfants entourés des membres  de l’association.
Les enfants entourés des membres de l’association.

« Nous ne sommes pas seuls »

Pour sa part la présidente du Youth with Disabilities Empowerment Platform, Ferozia Hosaneea accueille favorablement l’initiative de ces jeunes. « Je salue l’idée de ces jeunes d’avoir choisi notre plateforme. Le groupe existe depuis bientôt deux ans et grâce à l’idée qu’ils ont eue à organiser cette journée prouve leur engagement à aider ces enfants souffrant d'un handicap », fait-elle ressortir. La journée s’est terminée par une remise de cadeaux par le Père Noël qui est arrivé à moto accompagné de quelques autres motards.

Les enfants ont eu droit au face painting.
Les enfants ont eu droit au face painting.

Moment de partage entre le groupe ZVZ de Mont-Roches et les femmes battues

Dans la lutte pour l’élimination de la violence envers les femmes, il est impossible de composer sans les hommes et cela le groupe ZVZ de Mont-Roches l’a bien compris. C’est pour cette raison que le samedi 14 décembre dernier, les membres du groupe ont décidé de faire une rencontre en prière et chansons avec des femmes, victimes de violence domestique, et leurs enfants. Toute l’équipe s’était ainsi déplacée à la rencontre de ces personnes vulnérables pour les faire passer un moment de détente. 

Opération réussie puisque les bénéficiaires ont adoré cette ambiance de fête et ont chanté avec un orchestre spécialement venu  pour eux. 

Le moment tant attendu, l’arrivée du Père Noël ...  à moto.
Le moment tant attendu, l’arrivée du Père Noël ... à moto.

La Old St Andrew’s School Association vient en aide à la crèche Cœur Immaculé de Marie

Comme chaque année depuis sa création, les anciens élèves du collège St Andrew’s passent les derniers jours de l’année auprès de ceux qui ont plus le besoin de leur présence en cette période de fin d’année. Ainsi, de nombreux anciens élèves se sont rassemblés afin de collecter des denrées alimentaires mais surtout des produits et accessoires pour les bébés afin de les offrir aux enfants de la crèche Coeur Immaculé de Marie. Elle accueille des orphelins et autres enfants placés chez eux par la Child Development Unit (CDU). 

Ainsi samedi dernier, le rendez-vous était donné à 15 heures pour la distribution. Pour cet événement, ils ont bénéficié de l’aide de quelques employés de la SBM et de la MCB.


En ce 25 décembre, retour sur ces cas qui ont retenu votre attention : des bonnes nouvelles en perspective et des remerciements qui fusent surtout des auditeurs de Radio Plus et des lecteurs du Defi Media Group qui ont été très généreux.

Atteint d’insuffisance rénale : Greffe réussie pour Vishay, 16 ans, grâce à l’aide des Mauriciens

Le jeune homme ainsi que ses parents.
Le jeune homme ainsi que ses parents.

C’est une mère désemparée qui s’était présentée lors de l’émission Explik ou Ka au cours de cette année. Sanhye Buchoo, une habitante de l'Avenir à St Pierre, expliquait que son fils âgé de 16 ans était atteint d'insuffisance rénale et qu’il devait subir une transplantation à l'hôpital de Manipal à Bangalore en avril dernier. 

Âgée de 39 ans, Sanhye Buchoo, mère de famille de deux enfants, avait été contrainte d’arrêter de travailler suite à la maladie de son fils. Cette ex-enseignante du pré-primaire soutient que c’est à l’âge d’un an que son fils est tombé malade. « Il était souvent atteint d’infections urinaires. C’est au cours de ses longs traitements à l’hôpital de Victoria à Candos, qu’il avait été diagnostiqué du syndrome néphrotique », confie la trentenaire. Par conséquent, les protéines s'échappaient de son urine, résultant en une forte production d'albumine. Au fil du temps, selon la mère, l’état de santé de Vishay s’était détérioré. L’adolescent était dialysé depuis le mois d’octobre 2017 et il devait suivre des traitements trois fois par semaine. 

« Son unique souhait était de reprendre le football et de retrouver le plaisir de fouler une pelouse », dit-elle. 

Opération au coût de 20 000 dollars

Après la détérioration de l’état de santé du jeune homme, les parents ont fait des tests médicaux pour déterminer lequel d’entre eux pourra se porter volontaire en tant que donneur. C’est finalement le père de l’enfant, Tejlall, qui a pu lui donner son rein. L’opération a coûté approximativement Rs 700 000, soit  20 000 dollars. Selon ses dires, l’argent obtenu du gouvernement n’était pas suffisant. « Nous avions obtenu Rs 450 000 auprès du gouvernement, mais l’hébergement coûtait cher, car on n’avait pas un patient, mais deux, soit mon époux et mon fils », dit Sanhye. Cette dernière a tenu à longuement remercier les Mauriciens qui l’ont aidé financièrement.

Après des mois d’attente : une maman obtient son appareil auditif

Vinaygee Muraven

Son histoire publiée à la une de le Dimanche/Hebdo en juin dernier vous a beaucoup touchés, car nous avons reçu de nombreux messages de votre part pour lui venir en aide. Malentendante, cette mère de deux enfants attendait de recevoir un appareil auditif de la part du ministère de la Sécurité sociale mais cela tardait à venir. Suite à la publication de l’article, elle a pu obtenir un appareil une semaine plus tard. Aujourd’hui, Vinaygee Muraven a repris le cours de sa vie. Elle est contente de retrouver son train-train quotidien et de célébrer Noël avec ses enfants. 

Une paire de lunettes pour Loljee

Cet habitant de St Paul avait témoigné en larmes sur les ondes de Radio Plus après avoir perdu ses verres qu’il avait achetés après avoir emprunté de l’argent d’un collègue. Expliquant qu’il travaille comme storekeeper, il a raconté comment il avait malencontreusement perdu ses verres et a parlé des difficultés qu’il rencontrait au quotidien sans ses lunettes. À peine avait-il raccroché qu’une bonne vingtaine de personnes ont appelé afin de lui venir en aide. 

Des fleurs offertes à l’équipe

Fleurs

Une des belles surprises de l’année est un gros bouquet de fleurs reçu par l’équipe Xplik ou Ka cette année de la part d’une auditrice habitant le Nord. Témoignant à l’antenne de l’émission, elle avait expliqué qu’elle a une maison à Rose-Hill qui était illégalement occupée par deux inconnus. Elle avait essayé par tous les moyens de les faire partir mais en vain. Sollicitant  l’aide de la police après son passage à l’antenne, ces derniers ont pu lui venir en aide et faire évacuer les occupants clandestins. Contente d’avoir pu trouver une solution, après une longue période d’attente, elle a tenu à remercier toute l’équipe en leur offrant des fleurs, pour le plus grand plaisir de l’équipe Xplik Ou Ka.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !